• Merci Sissi

     

  • Les feuilles mortes

    Simone, allons au bois : les feuilles sont tombées ;
    Elles recouvrent la mousse, les pierres et les sentiers.

    Simone, aimes-tu le bruit des pas sur les feuilles mortes ?

    Elles ont des couleurs si douces, des tons si graves,
    Elles sont sur la terre de si frêles épaves !

    Simone, aimes-tu le bruit des pas sur les feuilles mortes ?

    Elles ont l'air si dolent à l'heure du crépuscule,
    Elles crient si tendrement, quand le vent les bouscule !

    Simone, aimes-tu le bruit des pas sur les feuilles mortes ?

    Quand le pied les écrase, elles pleurent comme des âmes,
    Elles font un bruit d'ailes ou de robes de femme :

    Simone, aimes-tu le bruit des pas sur les feuilles mortes ?

    Viens : nous serons un jour de pauvres feuilles mortes.
    Viens : déjà la nuit tombe et le vent nous emporte.

    Simone, aimes-tu le bruit des pas sur les feuilles mortes ?

    "Remy de GOURMONT"
    1858 - 1915

    Simone Allons aux bois

     

     


    11 commentaires
  • Les citrouilles sont revenues ! Dans les rayons des magasins, elles tiennent une place de choix et imposent leurs formes volumineuses, leurs couleurs de rouilles, des arrondis superbes, des brillances orangées...

    Les citrouilles sont de retour pour fêter le cœur de l'automne, elles se parent de teintes vives et étonnent tous les regards !

    Associée à la fête de Samonios, aux origines celtes, la citrouille s'embellit de lumières, elle devient même lampe magique...

    Ce mot nous fait entendre des sonorités lumineuses, sifflante initiale, emplie de douceur, dentale "t" éclatante, gutturale "r" qui restitue la dureté du fruit, palatale qui prolonge le son "ou" pour suggérer des couleurs rayonnantes...

    La citrouille aux teintes de soleil, aux formes volumineuses est un fruit de contrastes étonnants : beauté des couleurs, ampleur et volume exorbitant des cucurbitacées...

    Le mot venu du latin "citrium, le cédrat, le citron", par analogie de couleurs, est à la fois plein de charmes et de dérision.

    " Tu n'as rien dans la citrouille, j'ai la tête comme une citrouille" ! On perçoit, à travers ces expressions toute l'ironie que peut contenir ce terme.

    La "cucurbite" a de quoi séduire, mais elle peut aussi marquer une forme de moquerie.

    Voilà encore un mot plein de saveurs, par ses sonorités redondantes, ses échos, ses consonnes variées, gutturales, labiale, dentale...

    Les cucurbitacées sont multiples : coloquinte, concombre, courge, melon, pastèque, potiron.... Une variété de mots tous si expressifs !

    La citrouille, aux formes généreuses, aux tranches bien marquées, est aussi, une plante volubile : elle nous parle des teintes de l'automne, elle nous raconte des légendes, des contes dans lesquels des citrouilles se transforment en carrosses, elle nous montre, à travers une fable, que la nature est souvent bien faite et qu'il vaut mieux l'accepter telle qu'elle est...

    La citrouille nous parle, aussi, de traditions venues d'ailleurs : Halloween et ses peurs ancestrales, des fantômes, des sorcières, des monstres de la nuit, elle nous fait voir des feux de joie, elle évoque un temps où l'on communiquait avec l'autre monde, des démons, des dieux, le mois de Samonios qui va s'ouvrir....

    Fêtons Samonios, célébrons les citrouilles !

    Rendons hommage aux citrouilles, coloquintes, courges, potirons ! Ces beaux fruits de l'automne nous montrent toute la diversité de la nature, des merveilles de formes, de couleurs, des embruns étonnants d'éclats..

    coucou


    13 commentaires
  •  

    Je tiens à vous signaler  que pour certaine  de mes créations d'automne je me suis servie de fonds de créations de "CREAYO" mais que l'intérieur est de ma composition

    L'écureuil ........

    Bel écureuil couleur d'été
    Toi qui n'es que légèreté
    Vêtue des rousseurs du soleil;
    Toi qui vois s'enfuir le sommeil

    Car tu n'es fait que pour l'envol
    Et touches à peine le sol;
    Toi qui dois ton nom à ta queue
    Qui dessine son ombre bleue

    Pour protéger de son panache
    Ton dos éclatant et sans tache;
    Comme il en coûte au rimailleur
    Qui cherche pour toi le meilleur

    Parmi la crème des louanges
    Et te voudrait comme les anges
    Bondissant de joie jusqu'au ciel
    Toi l'écureuil couleur de miel;

    Comme il lui coûte de trouver
    Lorsqu'il se surprend à rêver
    De chanter ta grâce enfantine
    En une petite comptine

    Des mots qui finissent en euil
    Sans jamais évoquer le deuil.
    Bel écureuil couleur de feuille
    D'automne : ô dieux, faites que veuille

    L'été un peu se prolonger
    Quand ta fourrure fait songer
    Aux derniers rayons de septembre
    Mon bel écureuil couleur d'ambre!

    "Fernando Arrabal"

     

    L'écureuil ........

     


    9 commentaires
  •  

    La biche

    La biche au clair de lune
    Et pleure à se fondre les yeux:
    Son petit faon délicieux
    A disparu dans la nuit brune.

    Pour raconter son infortune
    A la forêt de ses aïeux,
    La biche brame au clair de lune
    Et pleure à se fondre les yeux.

    Mais aucune réponse, aucune,
    A ses longs appels anxieux !
    Et, le cou tendu vers les cieux,
    Folle d'amour et de rancune.
    La biche brame au clair de lune.

    Maurice ROLLINAT

    Biche - Faon - Gif animé - Le Monde des Gifs


    14 commentaires
  • Chanson d'automne

    Les hirondelles sont parties.
    Le brin d'herbe a froid sur les toits ;
    Il pleut sur les touffes d'orties.
    Bon bûcheron, coupe du bois.
    Les hirondelles sont parties.
    L'air est dur, le logis est bon ;
    Il pleut sur les touffes d'orties.
    Bon charbonnier, fais du charbon.
    Les hirondelles sont parties.
    L'été fuit à pas inégaux ;
    Il pleut sur les touffes d'orties.
    Bon fagotier, fais des fagots.
    Les hirondelles sont parties,
    Bonjour hiver ! Bonsoir, ciel bleu !
    Il pleut sur les touffes d’orties,
    Vous qui tremblez, faites du feu.

    Victor Hugo

    Les hirondelles du printemps - Le blog de Domi


    15 commentaires
  • A la sainte-Madeleine, la noix est pleine, la noisette bonne à manger, le raisin formé, le blé au grenier, la paille au pailler.

    Fruits d'automne

    S’il y a beaucoup de noix, de noisettes, d’aubépines, de prunelles et de fruits sauvages, l’hiver sera froid et long.

    Fruits d'automne

    A la sainte croix, cueille tes pommes et gaule tes noix

    Fruits d'automne

     

     


    11 commentaires
  • La cueillette des champignons

     

    Dans la forêt mouillée et verte,
    Comme deux rudes compagnons,
    Nous allions à la découverte
    Cueillir au loin des champignons.

    Nous n'y connaissions pas grand chose ;
    Comme des enfants, tous les deux,
    Nous goûtions leur chair blanche et rose ;
    C'était peut-être hasardeux.

    Mais nous ne nous empoisonnâmes
    Pas même un peu, pas même un jour.
    Nos estomacs valaient nos âmes,
    Et nous avions beaucoup d'amour.

    "Albert Merat"

    gifs champignons - Le Monde des Gifs


    13 commentaires
  • Entrée du village , derrière la colline de St Quinis

    Besse sur Issole "petit village où habite mon fils"

    l'ancienne mairie

    Besse sur Issole "petit village où habite mon fils"

    la nouvelle mairie 

    Besse sur Issole "petit village où habite mon fils"

    le château

    Besse sur Issole "petit village où habite mon fils"

    le lac "qui à énormément diminué !" on ne si baigne plus!

    Besse sur Issole "petit village où habite mon fils"

    place de la Marianne au fond tour de l'horloge

    Besse sur Issole "petit village où habite mon fils"

    chapelle St Agathe " ou St Quinis" dans la colline 

    Besse sur Issole "petit village où habite mon fils"

    chapelle St Etienne également à l'extérieur 

    Besse sur Issole "petit village où habite mon fils"

    tour de l'horloge "zoomée" en dessous le porche qui aboutit à la promenade du lac

    Besse sur Issole "petit village où habite mon fils"

    pont romain qui enjambe l'Issole

    Besse sur Issole "petit village où habite mon fils"

    coucher de soleil pris de devant chez Pierre,(habitant en dehors du village) les vendanges étaient finit ,on voit entre les vignes la trace du passage de la machine à vendanger

    Photos intérieur du village  prise, un dimanche en soirée  celui-ci est très calme!! , aucun commerce ouvert 

    ********************************

    Situé à 3 km au sud de la RN7 entre brignoles (15 km) et le Luc(15 km).

    Besse est un charmant petit village situé dans le centre du département, au cœur du Var.

    Au hasard de ses ruelles étroites, vous croiserez quelques maisons anciennes joliment restaurées, de belles fontaines dont une romane classée sur la place de l'ancienne mairie, à côté de la tour de l'Horloge avec son beffroi et campanile.


    Dans la rue principale qui traverse le village, trône fièrement une plantureuse statue de la Marianne au dessus d'une fontaine ancienne. C'est ici "à la Marianne" que tout se passe, on s'y croise, on y discute, on y blague. 

    grâce à elle deux bars avec leurs deux terrasses où tout le monde se retrouve pour le café du matin, le plat du jour à midi et bien sur l' incontournable apéro du soir.

    Besse sur Issole a la chance d'avoir au sein de son village un lac naturel de 4 hectares. Il y a quelques années c'était un petit oasis de fraîcheur où l'on se baignait l'été, les enfants sautaient du plongeoir, on y pêchait, on y pique-niquait.

    Aujourd'hui vous pourrez vous promener autour du lac, vous croiserez le camping municipal et sa guinguette

    Une belle promenade est à faire à pied depuis le village jusqu'au Mon St Quinis

    Ca grimpe, mais ca vaut le coup : la haut une charmante petite clairière avec la magnifique petite Chapelle St Quinis touchante par sa simplicité et sa beauté. 

    Vous aurez un panorama magnifique sur le village sur la vallée de l'Issole et la ceinture de collines boisées de chênes, pins, genêts et thym s'étend sur près de 20 ha et qui entoure la plaine viticole (800 ha de vignes) du village.

    Besse est aussi connu pour être la patrie de Gaspard de Besse né en 1757, ce voleur "gentilhomme" fut un précurseur de la révolution.
    Défenseur des opprimés, Gaspard ne s'attaquait qu'aux riches, sans jamais faire couler le sang.
    Faisant grâce aux dames en bon "gentleman", ce bourreau des cœurs était célèbre dans toute la Provence .

     Vigne


    14 commentaires
  •  

    Ma première visite  de cette iles  "magnifique!"

    Iles de Porquerolles "vendredi 1er octobre

    Iles de Porquerolles "vendredi 1er octobre

    Iles de Porquerolles "vendredi 1er octobre

    Iles de Porquerolles "vendredi 1er octobre

    Iles de Porquerolles "vendredi 1er octobre

    Iles de Porquerolles "vendredi 1er octobre

    Iles de Porquerolles "vendredi 1er octobre

     

    La légende de Porquerolles

     

    Le prince Olbianus avait quatre filles qu’il chérissait tendrement, dont la beauté n’avait d’égale que leur adresse et leur agilité. Nageuses exceptionnelles, elles n’hésitaient pas à se risquer loin des côtes continentales. Un jour où elles s’étaient éloignées du rivage, les voiles d’un bateau pirate apparurent à l’horizon. Leur père les supplia de revenir au plus vite sur la rive, mais hélas ! le navire barbare les rattrapait. Le roi, tombant à genoux, implora les dieux d’épargner ses filles du rapt qui les guettait. Le ciel fut ému par sa prière, et, alors même que les pirates allaient les empoigner, les princesses sentirent peu à peu leurs membres se figer. Leurs corps se changèrent en pierre ; les trois sœurs ,les plus éloignées formèrent les iles d'or d’or (Porquerolles Port Cros et le Levant), tandis que la plus jeune, tendant désespérément les bras vers son père, devint celle qu’on nomma plus tard Giens. Tous s’accordent à dire que les îles ont conservé l’incroyable beauté des princesses

    Iles de Porquerolles "vendredi 1er octobre"


    11 commentaires
  • Les feuilles mortes

    Tombent, tombent les feuilles rousses,

    J'entends la pluie sur la mousse.

    Tombent, tombent les feuilles molles,

    J'entends le vent qui s'envole.

    Tombent, tombent les feuilles d'or,

    J'entends l'été qui s'endort.

    Tombent, tombent les feuilles mortes,

    J'entends l'hiver à ma porte.

    « Pernette Chaponnière »

    C'est l'automne arbre et feuilles mortes - image animée GIF

     


    11 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique