•  

    merci Janine

  • Le cygne

    Sans bruit, sous le miroir des lacs profonds et calmes,
    Le cygne chasse l’onde avec ses larges palmes,
    Et glisse. Le duvet de ses flancs est pareil
    A des neiges d’avril qui croulent au soleil ;
    Mais, ferme et d’un blanc mat, vibrant sous le zéphire,
    Sa grande aile l’entraîne ainsi qu’un lent navire.
    Il dresse son beau col au-dessus des roseaux,
    Le plonge, le promène allongé sur les eaux,
    Le courbe gracieux comme un profil d’acanthe,
    Et cache son bec noir dans sa gorge éclatante.
    Tantôt le long des pins, séjour d’ombre et de paix,
    Il serpente, et laissant les herbages épais
    Traîner derrière lui comme une chevelure,
    Il va d’une tardive et languissante allure;
    La grotte où le poète écoute ce qu’il sent,
    Et la source qui pleure un éternel absent,
    Lui plaisent: il y rôde; une feuille de saule
    En silence tombée effleure son épaule;
    Tantôt il pousse au large, et, loin du bois obscur,
    Superbe, gouvernant du côté de l’azur,
    Il choisit, pour fêter sa blancheur qu’il admire,
    La place éblouissante où le soleil se mire.
    Puis, quand les bords de l’eau ne se distinguent plus,
    A l’heure où toute forme est un spectre confus,
    Où l’horizon brunit, rayé d’un long trait rouge,
    Alors que pas un jonc, pas un glaïeul ne bouge,
    Que les rainettes font dans l’air serein leur bruit
    Et que la luciole au clair de lune luit,
    L’oiseau, dans le lac sombre, où sous lui se reflète
    La splendeur d’une nuit lactée et violette,
    Comme un vase d’argent parmi des diamants,
    Dort, la tête sous l’aile, entre deux firmaments.

    René François Sully Prudhomme 


    12 commentaires
  •  

    Couché de soleil mardi 12/01/21


    14 commentaires
  •  

    Reflets

    Pas de deux !

    aller on y va  ........

    Bon !nous on fait demi-tour !!

    L'entrée de la grotte 

    élévation vers le ciel bleu !!

     

    le dos du château  

    Il  chante ! ou il baille ?

    Je cherche fortune .......ou de quoi me restaurer , ça devient difficile !!

    ------------------------------------

    Le lac de Besse sur issole est alimenté, de manière souterraine, par une source dont les eaux proviennent du massif de St Quinis qui ceinture le village au nord.

    D’une superficie de 4 ha, il est profond de 33 mètres. Des canaux ont été également aménagés pour l'alimenter en eaux de l'Issole.

    Ce lac a sa légende : c'était autrefois dit-on, une aire de battage de blé. Or le jour de la Ste Anne, qui à l'époque était fête chômée, deux mécréants vinrent y battre leur récolte.Une source puissante jaillit alors, qui noya mulets et mécréants. A la Ste Anne, paraît-il, on les entend encore qui tournent au fond des eaux en claquant leurs fouets.

    Du lac, par la rive sud, on rejoint le dédale des vieilles ruelles de Besse où il fait bon flâner.

    lundi 11 janvier 2021 "le Lac de Besse sur Issole "

     


    15 commentaires
  • Mamy je veux une belle histoire, l’histoire d’un grand voyage au-delà
    du plus lointain des villages, là où la chèvre, partie chercher ses enfants,
    est prisonnière de la forêt. 
    J’irai la libérer.
    Mamy je veux une belle histoire, l’histoire du pays où les loups se lient d’amitié
    avec les bergers et où les fleurs chantent la douceur des lacs et des montagnes
     J’irai les respirer
    Mamy, je veux une autre histoire, l’histoire de l’ogresse qui, chaque soir,
    enlève les enfants dont le nez s’allonge un peu plus à chaque mensonge et
    les enferme dans sa grotte ensorcelée.
    J’irai leur raconter toutes tes histoires pour que comme moi, maman,
    ils n’aient plus jamais peur du noir

    "Miloud Hakim"

    Mamy raconte moi une histoire ?

     

     


    16 commentaires
  • Photos divers prises vendredi 08/01/2021

    Photos divers prises vendredi 08/01/2021

    Les Alpes du sud prises sur entre Gonfaron et le Luc 

    Photos divers prises vendredi 08/01/2021

    Photos divers prises vendredi 08/01/2021

    Gonfaron sous la neige 

    Photos divers prises vendredi 08/01/2021

    Photos divers prises vendredi 08/01/2021

    Photos divers prises vendredi 08/01/2021

    Photos divers prises vendredi 08/01/2021

    Gonfaron vu de St Quinis (ces quatre dernières photos ne sont pas à moi )

    ********************************

    Saint Quinis, patron de Gonfaron, est né à Vaison la Romaine (Vaucluse) vers l’an 500. On le nommait "QUENIN" ou "QUINIDIUS" (en latin). Ses parents étaient chrétiens, très pieux et son père occupait un poste important à la Municipalité. Sa mère fit un jour un pèlerinage à Arles et là, elle entendit une voix lui annonçant qu’elle aurait un fils qui serait évêque et ferait beaucoup de conversions de pécheurs et de miracles. Quinis fut baptisé à sa naissance et élevé dans la religion chrétienne par de très bons maîtres. Très bon élève, il apprit en classe: la grammaire, le latin, le calcul, la musique. Quand il fut plus grand, l’évêque de Vaison l’envoya compléter son instruction au monastère des îles de Lerins (îles en face de Cannes), qui existe toujours. Les moines y tenaient une école très connue et très bonne où l’on formait des savants, des prêtres et même des évêques.
    Durant son voyage, il passe par Avignon, Brignoles, Besse, Gonfaron : il aime rencontrer les gens, il prêche l’évangile avec charité et douceur et réussit à convertir de nombreux païens à la religion chrétienne. Il séjourne longtemps à Gonfaron et à Besse dans un ermitage au sommet de la montagne qui porte son nom.
    Très âgé, l’évêque de Vaison le rappelle et le nomme archidiacre. En 570, l’évêque meurt et Quinis prend sa place. Passant beaucoup de temps dans les rues, il s’occupe des malades, des enfants, des vieillards et des prisonniers. Devenu vieux à son tour, il tombe malade et paralysé. Il meurt le 15 février 578 ou 579 à Vaison.
    La chapelle aurait été élevée à Gonfaron dès le VIe siècle mais elle ne survit pas aux guerres de religions (XVI e). Reconstruite en 1634 par les trinitaires, ils ajoutèrent un petit couvent en 1646. Elle abrite de nombreux ex-voto ainsi qu’un buste du saint.

    Photos divers prises vendredi 08/01/2021

     

     


    12 commentaires
  • Elle se situe à 1 320 mètres d'altitude, sur les territoires des communes des Avanchers-Valmorel , majoritairement, et de La Léchère, en Tarentaise, à 15 km de Moûtiers dans la vallée du Morel . Il y a une liaison directe avec la station de Saint-François- Longchamp en Maurienne, via le col de la Madeleine, ainsi qu'avec la station de Doucy-Combelouvière  ; l'ensemble du domaine portant le nom commercial de Grand Domaine, exploité par le Domaine Skiable de Valmorel. C'est une station dite de 4e génération, de taille moyenne, construite après les grandes réalisations des années 1960, et s'inscrivant dans une démarche d'un meilleur respect du cadre naturel. L'architecture s'inspire des chalets savoyards traditionnels : les maisons de 3 à 4 étages sont bâties en bois, avec des toits de Lauze. 

    Val Morel  Savoie

     Vue de notre chalet 

    Cluster png : hiver, Noël, Nouvel An - Winter cluster png 


    12 commentaires
  • de Fontaines le Puits en allant au hameau du puits 

    à la station des Menuires 

    moins de neiges que  certaines années , mais assez pour mon plaisir 

    Quelques photos de ma petite semaine en Savoie


    14 commentaires
  • À tous ceux que la vie n'a pas épargné,
    À tous ceux qui en 2020 ont tout perdu,
    Je me joins à vous sans aucune retenue,
    Que 2021 vous apporte ce dont vous rêvez.

    À ces personnes qui vivent des tragédies,
    Je vous adresse toute ma sympathie :
    Une vie reste une vie, belle ou maudite,
    Mais toute vie vaut la peine d'être écrite.

    Mes pensées s'envolent vers les plus démunis,
    Frappés injustement par l'infamie.
    Un amour sans frontières, sans barrières :
    Que l'égoïsme soit banni à tout jamais,
    Une bonne année à tous ceux que j'ai oublié.

    Mes meilleurs vœux vous souhaitant,
    En ce jour 2021 premier du nouvel an ;
    À toutes et à tous : Bonheur Amour Santé,
    Que ces mots pour vous soient exaucés.
    Maxalexis

    bonne-année-meilleurs-voeux-gif-animé - les gifs animés de dentelledelune


    20 commentaires
  •  

    Depuis quelques temps,
    je m’aperçois quand je me regarde
    que quelques cheveux blancs 
    Viennent s’infiltrer dans ma blonde chevelure.

    Le temps passe
    et les années filent comme l’éclair.
    mes tempes blanchissent
    et je vieillis.

    Pourtant, je ne regrette rien,
    n’ai pas envie de me retourner
    vers un temps révolu
    et tourne la tête vers l’avenir

    Petit à petit, mon visage se burine
    et les cheveux blancs apparaissent,
    l’âge est là, mais la sagesse aussi
    et la neige s’installe.

    J’ai bien vécu,
    Ai eu un printemps et été difficile ;
    mais ai connu un été indien
    qui fut éblouissant.

    Maintenant, lentement mais sûrement,
    L’hiver s’installe,
    et les cheveux blancs
    remplacent ma blonde chevelure.

    Je vieillis, mes pommettes se creusent,
    mon regard s’enfonce
    mais je me sens sereine
    malgré mes blancs cheveux.

    Tout n’a qu’un temps
    et j’arrive à un stade
    où il m’est compté
    mais je me sens sereine.
    .
    J’ai eu le temps de connaître l’amour,
    ai appris que rien n’était éternel.
    les cheveux blancs ne me dérangent plus.
    Ils sont le symbole de la sagesse.

    "Nathalie la Muse"

    Les cheveux blancs


    8 commentaires
  • Au coin de feu

    Dans le calme du soir l'étincelle crépite
    Faisant chanter le bois qui, lentement, rougit
    Dressé sur les chenets... jetant comme une invite
    Sa plus douce chaleur lorsque l'hiver sévit.

    La verve du conteur à nouveau nous enchante,
    Chacun est attentif à ce moment divin...
    Et, dans l'âtre odorant, la flammèche vivante
    Accentue le récit du joyeux baladin !

    Le temps n'existe plus lors qu’apparaît la rime,
    Dressant chaque quatrain sur nos cœurs en émoi...
    Légère et ordonnée, enjôleuse elle exprime
    Un songe merveilleux et nous en fait l'envoi...

    Et, s'égrènent les heures au son de la guitare,
    Nous fredonnons l'Amour en buvant du vin chaud...
    L'esprit devient moins vif et la pensée s'égare
    Survolant les tisons d'éphémères flambeaux !

    Elles sont loin de nous les images de guerre
    Quand la veillée s'achève et que couve le feu...
    Notre âme est apaisée et la lueur éclaire
    Nos doigts entrelacés dans un dernier adieu !

    "Annick MEYNIER"

    REGION AQUITAINE - Landaise 


    11 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique