• Merci Janine

  •  

    L'île lointaine

    Je suis né dans une île amoureuse du vent
    Où l'air à des odeurs de sucre et de vanille
    Et que berce au soleil du tropique mouvant
    Les flots tièdes et bleus de la ... Martinique

    Sous les brises au chant des arbres familiers
    J'ai vu les horizons où planent les frégates
    Et respirer l'encens sauvage des halliers
    Dans ses forêts pleines de fleurs et d'aromates

    Cent fois je suis monté sur ses mornes en feu
    Pour voir à l'infini la mer splendide et nue
    Ainsi qu'un grand désert mouvant de sable bleu
    Border la perspective immense de la vue

    A l'heure où sur les pics s'allument les boucans
    Un hibou miaulait au cœur de la montagne
    Et j'écoutais pensif au pied des noirs volcans
    L'oiseau que la chanson de la nuit accompagne

    Contre ses souvenirs en vain je me défends
    Je me souviens des airs que les femmes créoles
    Disent au crépuscule à leurs petits enfants
    Car ma mère autrefois m'en appris les paroles

    Et c'est pourquoi toujours mes rêves reviendront
    Vers ses plages en feu ceintes de coquillages
    Vers les arbres heureux qui parfument ses monts
    Dans les balancement des fleurs et des feuillages

    Et c'est pourquoi du temps des hivers lamentables
    Où des orgues jouaient au fond des vieilles cours
    Dans les jardins de France où meurent les érables.
    J'ai chanté ses forêts qui verdissent toujours.

    De respirer l'odeur d'une Antilles lointaine
    Où pleure la chanson des longs filaos tristes
    Et de revoir au fond du soir occidental
    Flotter la lune rose au faîte des palmistes!

    "Daniel THALY"

    L'île lointaine

     


    3 commentaires
  • L'âme et le violon

    Sur les cordes du temps pleure l’archet d’un cœur,
    Monotones sanglots d’une vie intérieure
    Jouant au violon la complainte des jours,
    Lancinante musique des larmes de l’amour.

    Dans le puits de mon âme résonne le silence
    Et mon cri monocorde tombe sans complaisance ;
    Aucune note gaie ne vient troubler la pluie,
    Amère mélodie d’une vie qui s’enfuit.

    Romances en caprices, votre chant indispose
    Et mon cœur, assourdi, dans sa geôle repose,
    Imagine cortège à la marche funèbre
    De l’ultime soupir jeté dans la Ténèbres.

    Où est le musicien à la main de caresse
    Qui essuie la tristesse d’un revers de tendresse,
    Endiable la vie, ensorcelle l’arpège,
    Et sous ses doigts de joie, la nostalgie allège ?

    "Michèle Brodowicz"

     musica by EstrellaCristal, musique , music , musica , epc , violin , fondo  , background , violon , fond , deco , gif , fun - PicMix

     

     


    13 commentaires
  • village de la  Sauce

    Le Nant Brun (en haut le refuge)

    Çà se gâte ! il est temps de redescendre  ! 

    ------------------------------

    Au départ de St Jean monter jusqu'à Deux Nants et la Sauce, deux authentiques hameaux de montagne. A partir de ces deux hameaux de nombreuses randonnées s'offre à vous .

    Il faut se faufiler dans les ruelles de ces villages miniatures , admirer les habitats d'alpage, figés dans le passé, pour goûter cette atmosphère à la fois bucolique et surannée! courage de beaux sommets vous attendent !

     

    Balade au dessus de ST Jean de Belleville ( Savoie)


    18 commentaires
  • Soir d'automne

    Il est doux, ô mes yeux, lorsque le vent d'automne
    Cesse de s'acharner à l'arbre dont frissonne
    Le spectre dépouillé qui craque et tremble encor,
    De voir, dans l'air muet, où son vol se balance,
    Tomber en tournoyant à travers le silence,
    Une dernière feuille d'or.

    Quand au jour éclatant qui se voile succède
    Le crépuscule lent, humide, mol et tiède,
    Qui fait perler la mousse au dos des bancs velus,
    Il est doux, au jardin mystérieux, d'entendre
    Résonner dans le soir le rire obscur et tendre
    Des visages qu'on ne voit plus.

    "Henri de Régnier" (1864-1936)

    Bon week-end ! - Line in Blog

     


    13 commentaires
  • A mes yeux, la danse c'est la vie parce que la vie est rythme- celui du battement du cœur- la danse est inséparable du rythme. Elle sert d'interprète à tout ce qui fait notre vie puisqu'elle peut exprimer tous les rythmes, toutes les pulsions humaines."
    Maurice Béjart

    La danseuse

    "Elle semble d'abord de ses pas plein d'esprit, effacer de la terre toute fatigue, et toute sottise...Et voici qu'elle se fait une demeure un peu au-dessus des choses, et l’on dirait qu’elle s’arrange un nid dans ses bras blancs... Mais, à présent, ne croirait-on pas qu’elle se tisse de ses pieds un tapis indéfinissable de sensations ?... Elle croise, elle décroise, elle trame la terre avec la durée... Ô le
    charmant ouvrage, le travail très précieux de ses orteils intelligents qui attaquent, qui esquivent, qui nouent et qui dénouent, qui se pourchassent, qui s’envolent !... Qu’ils sont habiles, qu’ils sont vifs,
    ces purs ouvriers des délices du temps perdu !... Ces deux pieds babillent entre eux, et se querellent comme des colombes !... Le même point du sol les fait se disputer comme pour un grain !... Ils s’emportent ensemble, et se choquent dans l’air, encore !..."

    Paul Valery " L'âme et la danse"

    Chez Lilwenna: Chausson de danse 


    16 commentaires
  • Le Musée des Traditions Populaires est installé au rez-de-chaussée du Palais des archevêques-comtes de Tarentaise, un lieu chargé d'histoire. Près d'un millier d'objets s'expose dans les anciennes salles des tribunaux. Travaux des champs, des foins, de la vigne, du lait, du bois, métiers d’autrefois (sabotier, menuisier, fileuse…), religion et croyances, sont passés en revue. La visite est un voyage pour remonter le temps, qui peut se poursuivre dans le parc où les plus grosses pièces ont été installées, comme c'est le cas du pressoir de 1872. Des objets insolites pourraient vous surprendre : le croejus, le peigne à chanvre, ou peut-être encore les trouilles


    16 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique
src="http://ekladata.com/bleulezard.eklablog.com/perso/flocons.js" type="text/javascript">