• Une bastide à flanc de colline, temoigne d'une vérité première:

    "fai bon basti de pèiro de soun lio"

    (il fait bon bâtir avec des pierres de son pays) Maxime à méditer pour mieux saisir toute la puissance rassurance des bâtisses isilées en Pays d'aigues.Oasis elles témoigne de l'enracinement des hommes dans leurs pierres originelles, faisant ressortir l'étonnant baroque de certaines constructions, comme les clochetons arcaturés de l'église de Saint-Martin de Brasques

    Au Pays d'aigues il y a la terre, le soleil,l'eau...mais aussi le vent .Ce n'est pas pour rien qu'un des premiers lieu de peuplement fut la Combe du Buoux, abritée des vents dominants qui arrivent même à faire chanter les résonnances du beffroi de Saint-Symphorien....


    10 commentaires
  • Même la grande ville du Pays d'Aigues, Pertuis la commerçante, a su garder ses fontaines ....un peu agressées par les voitures certe. Mais de loin, la cité qui faillit devenir sous-préfecture, faisant bloc autour de son clocher massif, de ses fontaines, installée parmis les champs et les vergers, semble défier le temps.

    Elle en a l'habitude depuis les Grecs qui en avait fait leurs comptoir à grains....


    10 commentaires
  • Pas un village sans clocher,si modeste soit-il, tel le clocheton de la Bastidonne,au coeur de ce hameau de crèche provençale qui se découvre si bien de la route

    Mais pas un village sans fontaine de source. L'eau est vitale...du moins elle l'était....et ne se gaspillait pas alors pour enrichir un confort qui n'est pas exempt de reproches.

    C'était encore "à la claire fontaine" qu'on pouvait se rencontrer . Pour goûter à la nostalgie, essayez donc de remplacer la fontaine de la chansonnette par "baignoir" ou "salled'eau" !


    10 commentaires
  • Ce pays d'Aigues où les chapelles rurales foisonnent sur les ruines de temples romains, telle celle-ci dédié à Saint-Marc,squaratterisant les vestiges d'un lieu de culte mercurial.

    On dit en vallée d'Aigues à propos de Saint-Martin de Brasque, que ce village est " un saint parmis les gueux"

    A savoir, "parmis " lesVaudoix certe....mais aussi par un jeu de mots sur "l'Aigues"(les gueux) à qui se réfèrent les localités de la vallée-- La Tour, La Motte, Peypin, Cabrières qui sont toutes d'Aigues...


    9 commentaires
  • Les chemins du Pays d'Aigues guident vers des châteaux , tel celui-ci qui domine depuis mille ans son piton et affirme la pérennité d'une famille à l'incontestable noblesse. Les Sabran-Pontevès ont donné deux saints, Elzear et Delphine à la région, qui en manquait beaucoup, malgrés les innombrables efforts de l'église catholique en ce pays de contestation religieuse.

     


    12 commentaires
  • Nous allons quitter les Bouches du RHone pour visiter ce coin sauvage qu'est "le Luberon " ce sera sous le crayon de Raymond Rebuffel qui a su à travers ses dessins nous faire découvrir l'âme de ces magnifiques paysages .

    Merci à Jean-Claude Rey ,le conteur du Luberon,qui à travers la mémoire populaire ,nous a, à chacun de ses récits , fait partager la vie de" ce pays d'Aigues"

    Merci à ma Tante qui vient de nous quitter elle habitait Peypin d'Aigues, c'est  par elle que j'ai connu ce merveilleux conteur et qui m'a offert tous les dessins de Raymond Rebuffel, bien sur ces deniers ne rendront pas ce qu'il sont en réel ,j'ai du les photographier , j'ai essayé de les scanner ce n'était pas beau!! aussi soyez indulgent!

     

     

    Pélérinage au pays d'Aigues " le Luberon"

     LLa gare de Lauris : c'est elle qui favorisé l'accélération du développement agricole dans le "Pays d'Aigues", et par conséquent les modifications de genre de vie, donc d'architecture et de mentalités, depuis 1872

                                                *************************

    Etant en ce moment prise par le temps ,je vous passerai un dessin par jour avec les explications (merci de votre compréhension)

     

     


    11 commentaires
  •  

    Les santons de Provence sont de petites figurines en argile, très colorées, représentant, dans la crèche de Noël, la scène de la nativité (l’enfant Jésus, la Vierge Marie et Saint Joseph, avec l’âne et le bœuf censés réchauffer l’enfant avec leur souffle), les Rois Mages et les bergers, ainsi que toute une série de petits personnages, figurant les habitants d’un village provençal et leurs métiers traditionnels. Tout ce petit monde, chacun muni de son présent pour l’enfant Jésus, fait route à travers un paysage comportant traditionnellement une colline, une rivière avec un pont, et des oliviers (généralement représentés par du thym fleuri), vers l’étable, surmontée de son étoile.


    10 commentaires
  •  

    Aubagne, capitale des santons


    Thérèse Neveu, célèbre santonnière aubagnaise, sera à l'origine de la cuisson de ses santons (ils seront ainsi plus solides) pour en faciliter le transport et la diffusion. Elle sera également la première à "santonnifier" un certain nombre de ses proches et s'attachera dans toute son oeuvre à célébrer les traditions provençales.

    Petit à petit, Aubagne s'impose comme la capitale du santon. Le savoir-faire et la qualité des productions des maîtres santonniers aubagnais témoignent d'une réelle maîtrise des techniques de fabrication.

    En juillet, août, septembre et décembre vous pouvez découvrir cette richesse sur la Foire aux Santons et, tous les deux ans, pendant la Biennale de l'Art Santonnier.

    Toute l'année, les ateliers des santonniers aubagnais vous accueillent dans le coeur historique d'Aubagne..

    Au fil des siècles, ce sont plusieurs lignées familiales qui ont successivement enrichi et diversifié le savoir-faire local. Ainsi les Neveu, Sicard, Gastine, Ravel, Isnard et des dizaines d'autres ont contribué à construire notre patrimoine grâce à leurs innovations technologiques et leurs talents artistiques.

     

    Aubagne capitale des santons

     

    Aubagne capitale des santons

    Aubagne capitale des santons

     

     Demain fabrication des santons

     

     


    11 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires