• 22 septembre 2013                 "château de Chambord"

    22 septembre 2013                 "château de Chambord"

    22 septembre 2013                 "château de Chambord"Escalier helicoïdal

     

    .

    22 septembre 2013                 "château de Chambord"

    22 septembre 2013                 "château de Chambord"Escalier double révolution

    Il est probable que l'escalier à double révolution [ou double vis] placé au centre de l'édifice, soit de Léonard de Vinci ou en tout cas inspiré de ses croquis. Comme son nom l'indique, il comporte deux volées d'escaliers suivant un schéma de double hélice, à la manière des deux troncs enlacés qui représentent l'arbre de vie au Moyen Âge. Il donne accès à la grande terrasse - elle aussi inspirée par Léonard - qui fait le tour du donjon et offre une vue sur les cheminées monumentales. Cet escalier est surmonté d'une tour-lanterne bien reconnaissable de l'extérieur, évoquant le clocher d'une chapelle.

     

    22 septembre 2013                 "château de Chambord"Vue en contreplongée au centre des escaliers

     

    22 septembre 2013                 "château de Chambord"Vue sur les toits de Chambord

     

     

     

    22 septembre 2013                 "château de Chambord"

     Le parc de Chambord est un élément constitutif du projet royal de François Ier. Il est entrepris moins de cinq ans après le début des travaux du château, pour constituer un enclos boisé destiné à la fois à la chasse et à la conservation du gibier, comme dans la plupart des grands châteaux des XVe et XVIe siècles. Il est totalement original, par ces dimensions inhabituelles, c'est le plus grand parc ceint de murs existant en France, et par la position centrale du château au milieu du domaine.

     

    Dans ses dimensions de 1523, le parc projeté compte déjà plus de 3 000 arpents (1 500 ha) et son tracé englobe de nombreuses propriétés privées. La construction du mur d'enceinte de 32 km de long, commence dès 1542. Un office de capitainerie est créé par le roi en 1547, pour la garde du parc, jusqu’à sa dissolution par Louis XVI en 1777 .

    Le domaine national de Chambord couvre aujourd'hui 5 440 ha, dont 1 000 ha sont ouverts au public, ce qui en fait le plus grand parc forestier clos d’Europe 

                                             ...................................................................

     

    Le château de Chambord est un château français situé dans la commune de Chambord, le département de Loir-et-Cher et la région Centre.

    Construit au cœur du plus grand parc forestier clos d’Europe (environ 50 km2 ceint par un mur de 32 km de long), il s'agit du plus vaste des châteaux de la Loire. Il bénéficie d'un jardin d'agrément et d'un parc de chasse classés Monuments historiques.

    Le site a d'abord accueilli un château fort construit au XIVe siècle L'origine du château actuel remonte au XVIe siècle et au règne du roi de France François Ier qui supervise son édification à partir de 1519.

    Le château et son domaine se sont vu octroyer plusieurs distinctions : inscription au patrimoine mondial de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) en 1981 ; classement depuis 2000 dans la zone de classement de la région naturelle du Val de Loire entre Sully-sur-Loire et Chalonnes-sur-Loire ainsi que dans le réseau Natura 2000 en 2006. Il est également classé sur la première liste française de Monuments historiques en 1840, est reconnu Établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC) depuis 2005 et constitue l'une des composantes du réseau des résidences royales européennes.

     

     


    8 commentaires
  • 21 septembre 2013                     "château de Blois suite et fin"

    21 septembre 2013                     "château de Blois suite et fin"

    21 septembre 2013                     "château de Blois suite et fin"

    Chapelle Saint-Calais

     

     

    La chapelle Saint-Calais est située au bout de l'aile Louis XII, dans la cour intérieure du château. Il ne subsiste aujourd'hui de cet oratoire privé du roi (construit à partir de 1498 et consacré en 1508 par Antoine Dufour, évêque de Marseille et confesseur de la reine) que le chœur gothique aux voûtes à liernes et tiercerons, la nef ayant été détruite par Mansart lors des travaux de l'aile Gaston d'Orléans. Des vitraux modernes de Max Ingrand, datant de 1957, évoquent plusieurs figures de l'histoire. La façade fut créée par Félix Duban et Jules de La Morandière en 1870.

     

    21 septembre 2013                     "château de Blois suite et fin"

    L'église Saint-Nicolas est une ancienne abbatiale bénédictine, liée à l'abbaye Saint-Laumer, dont le chœur et le transept ont été édifiés entre 1138 et 1186, début de l'art gothique, alors que la nef, inspirée de la cathédrale de Chartres, et les tours datent du début du XIIIe siècle.

     

    21 septembre 2013                     "château de Blois suite et fin"

     La cathédrale Saint-Louis a été rebâtie à diverses reprises aux XIIe, XVIe et XVIIe siècle sur une crypte carolingienne. L'essentiel date d'après 1680 et est érigé en style gothique classique. Le clocher date du milieu du XVIe siècle. Les vitraux ont été faits par l'artiste hollandais Jan Dibbets.

     

    21 septembre 2013                     "château de Blois suite et fin"Blois vu du château

     

    21 septembre 2013                     "château de Blois suite et fin"

     

     Le pont de la Loire ,en font cathédrale St Louis

     

    Blois est une commune française, chef-lieu du département de Loir-et-Cher en région Centre. Blois est aussi la commune la plus peuplée du département.

    Elle fut sous Louis XII, et pour environ un siècle, résidence royale.


    9 commentaires
  •  Bureau de la Reine de Marie de Médicis

    On trouve au premier étage le cabinet de Marie de Médicis ou studiolo, dans lequel des panneaux de bois dissimulent quatre placards à mécanisme secret, ce qui lui a donné le nom de chambre des secrets. Les panneaux de bois sont d'origine mais la cheminée ainsi que le plafond ont été recréés par Félix Duban. Les 237 panneaux sculptés de candélabres à l'italienne datent des années 1520. Les placards n'étaient pas destinés à dissimuler des poisons comme certains auteurs romantiques le prétendent, mais servaient à exposer des œuvres d'art et des livres précieux. Le plafond est orné de fleurs de lys et, en son centre, d'un ouvrage carré où figurent le H et les deux C entrelacés de Henri II et Catherine de Médicis. Un escalier permet d'accéder au cabinet neuf, à l'étage supérieur.

     

    20 septembre 2013                  " intérieur du château de  Blois"

    20 septembre 2013                  " intérieur du château de  Blois"

    Salle des etâts

    Construite par le comte de Blois Thibaut VI en 1214 (la datation exacte a pu être établie grâce au procédé de dendrochronologie, effectué sur la charpente), la salle des États est la plus ancienne salle civile gothique de France13, et un élément architectural marquant du gothique du XIIIe siècle. Salle de justice sous les comtes de Blois, elle abrite les États généraux en 1576 et 1588. Elle est restaurée en 2006 et 2007, notamment afin de préserver d'importantes traces de polychromie et de conserver la charpente en chêne. Elle est située à l'extrémité nord de l'aile François Ier. Lambrissée, mesurant près de trente mètres sur dix-huit, elle est composée de deux nefs, séparées par une file de six colonnes aux chapiteaux à crochets supportant les deux voûtes en berceau juxtaposées à la charpente en chêne.

    Le décor peint est l'œuvre de Félix Duban qui l'a restauré de 1861 à 1866, mais s'inspire de la polychromie en usage au XIIIe siècle. C'est à lui que l'on doit les quelque 6 720 fleurs de lys peintes au lambris. Le pignon percé de grandes fenêtres, la cheminée ainsi que l'escalier néo-gothique sont également de Félix Duban (seule la petite fenêtre en ogive du pignon ouest est d'origine, les grandes fenêtres à meneau, elles, sont du XVe siècle)14. Les vitraux aux emblèmes de Louis XII et Anne de Bretagne sont l'œuvre du peintre-verrier Paul-Charles Nicod, tandis que le parement en terre cuite polychrome est dû au céramiste Jules Loebnitz14.

     

     

    20 septembre 2013                  " intérieur du château de  Blois"

     Clavecin de 1572

     

    20 septembre 2013                  " intérieur du château de  Blois"

    Oratoire de Catherine de Médicis

     

    L'oratoire, lambrissé, s'inspire de celui de la bibliothèque du Connétable de Montmorency au château d'Écouen vers 1550. Les vitraux datent du XIXe siècle.

    20 septembre 2013                  " intérieur du château de  Blois"

     

    Chambre du roi.

    La chambre du roi est celle dans laquelle la légende veut que le duc de Guise soit mort, se jetant au pied du lit du roi après avoir été frappé par huit spadassins. Pour évoquer le roi, Duban a volontairement enrichi d'or le décor de la salle et a serti l'alcôve royale de fleurs de lys. Il est meublé d'un lit monumental d'Italie du XVIe siècle, remanié au XIXe siècle, en bois sculpté, peint et doré, ainsi que d'une armoire à deux corps française de la fin du XVIe siècle, en bois de noyer.

     

     

    20 septembre 2013                  " intérieur du château de  Blois"

    Trés belle porte donnant dans la salle des statues

    Je n'ai mis que les meilleures photos ,sinon ce serait trop

    "demain suite et fin avec Blois"

     


    11 commentaires
  • 18 septembre 2013             "le château de Blois"L'aile François 1er (ou façade des Loges 1515-1525

    18 septembre 2013             "le château de Blois"

    18 septembre 2013             "le château de Blois"L'aile Louis XII, avec sa porte surmontée du porc-épic et de la statue équestre du Roi

    18 septembre 2013             "le château de Blois"

    18 septembre 2013             "le château de Blois"Dans la cour d'honneur, le célèbre escalier de l'aile François 1er

    18 septembre 2013             "le château de Blois"La flèche de la chapelle Saint-Calais

    18 septembre 2013             "le château de Blois"Les ailes Louis XII

    Le château royal de Blois, situé dans le département de Loir-et-Cher, fait partie des châteaux de la Loire. Il fut la résidence favorite des rois de France à la Renaissance.

    Situé au cœur de la ville de Blois, sur la rive droite de la Loire, le château royal de Blois réunit autour d’une même cour un panorama de l’architecture française du Moyen Âge à l’époque classique qui en fait un édifice clef pour la compréhension de l'évolution de l'architecture au fil des siècles. Les appartements royaux restaurés sont meublés et ornés de décors polychromes du XIXe siècle, créés par Félix Duban dans la lignée des restaurateurs contemporains de Viollet-le-Duc.

     

    Suite demain

     

     

     

     


    14 commentaires
  •  

     

    18 septembre 2013 "         jour du départ arrêt à Thiers au bord de la rivière la Dore"

    La Dore est une rivière française dont la majeure partie du bassin est située dans le département du Puy-de-Dôme. Longue d'environ 134 km, elle est l'un des trois principaux affluents de l'Allier (avec la Sioule et l'Alagnon). Elle prend sa source dans les monts du Livradois et se jette dans l'Allier en rive droite quelques centaines de mètres après son entrée dans le département du même nom.


    10 commentaires
  • En attendant de trier mes photos voici un pigeon et son petit dans le creux d'un mur du château de Chenonceau.

    Merci pour vos passages sur mon blog , je vous répondrai à chacun dans les jours qui viennent


    15 commentaires

  • 8 commentaires

  • 5 commentaires
src="http://ekladata.com/bleulezard.eklablog.com/perso/flocons.js" type="text/javascript">