•                          L’ÉCOLIÈRE
    Bon Dieu ! Que de choses à faire !
    Enlève tes souliers crottés,             
      Pends donc ton écharpe au vestiaire,
    Lave tes mains pour le goûter,
       Revois tes règles de grammaire,
    Ton problème, est il résolu ?
    Et la carte de l’Angleterre,
    Dis, quand la dessineras-tu ?
    Aurai-je le temps de bercer
    Un tout petit peu ma poupée,
    De rêver, assise par terre,
               Devant mes châteaux de nuées ?
               Bon Dieu ! que de choses à faire !
               Maurice CARÊME

    22 commentaires
  • Décembre 2012


    La tendresse
    C´est quelquefois ne plus s´aimer mais être heureux
    De se trouver à nouveau deux
    C´est refaire pour quelques instants un monde en bleu
    Avec le cœur au bord des yeux
    La tendresse, la tendresse, la tendresse,
    La tendresse.

    La tendresse
    C´est quand on peut se pardonner sans réfléchir
    Sans un regret sans rien se dire
    C´est quand on veut se séparer sans se maudire
    Sans rien casser, sans rien détruire
    La tendresse, la tendresse, la tendresse,
    La tendresse.

    La tendresse
    C´est un geste, un mot, un sourire quand on oublie
    Que tous les deux on a grandi
    C´est quand je veux te dire je t´aime et que j´oublie
    Qu´un jour ou l´autre l´amour finit
    La tendresse, la tendresse, la tendresse,
    La tendresse.

    La tendresse, la tendresse, la tendresse,
    La tendresse.

    "Daniel Guichard"


    8 commentaires
  • Une des premières vidéo que j'ai faite en 2010


    16 commentaires
  • Me voici rentrée chez moi , et pour vous remercier à tous voici cette petite vidéo faite il y a ans

    progressivement je referais des articles et reviendrais régulièrement sur vos blogs

    Merci


    12 commentaires
  • Bonjour mes amies (is)

    C'est de ma chambre de clinique que je viens vous voir , ma belle-fille m'ayant apporté mon ordinateur hier au soir !

    Vous deviez vous demander où je me cachais!! en cardiologie depuis samedi soir où j'ai été emmené en urgence !

    Je pense en sortir jeudi où vendredi 'alerte passée ' avec nouveau traitement

    Amitiés et bisous à tous


    26 commentaires
  • J'ai fait cette vidéo il y a 2ans , peut-être l'avez vous déjà vu ! mais je suis un peut à cours !!!!

    *****************

    Les biens faits de la campagne

    Fidele oh oui à mes douces habitudes

    Je me promène comme de coutume

    A la campagne avec grand plaisir

    Flânant ci et là avec tant de ressentir

     

    J’admire la beauté de la nature

    Respirant ainsi cet air si pur

    Que nous offre la campagne

    Comme peu l’offrir la montagne

     

    Je me sens bien je suis heureuse

    Ma joie est immense et délicieuse

    Elle fait de moi une personne comblée

    Elle m’apporte tant de douce gaité

     

    Je respire oubliant mes soucis

    Je remercie Dieu de tant de richesse

    Que m’apporte mes ballades sans cesse

    Oui adoucissant doucement ma vie.

    "inconnu"

    Le soleil est toujours riant, Depuis qu'il part de l'orient Pour venir éclairer le monde. Jusqu'à ce que son char soit descendu dans l'onde La vapeur des brouillards ne voile point les cieux ; Tous les matins un vent officieux En écarte toutes les nues : Ainsi nos jours ne sont jamais couverts ; Et, dans le plus fort des hivers, Nos campagnes sont revêtues De fleurs et d'arbres toujours verts.

    A monsieur Vitart
    [ Jean Racine
    Read more at http://www.dicocitations.com/citations-mot-campagne.php#3gvTsRGT28o1KHM1.99
    Le soleil est toujours riant, Depuis qu'il part de l'orient Pour venir éclairer le monde. Jusqu'à ce que son char soit descendu dans l'onde La vapeur des brouillards ne voile point les cieux ; Tous les matins un vent officieux En écarte toutes les nues : Ainsi nos jours ne sont jamais couverts ; Et, dans le plus fort des hivers, Nos campagnes sont revêtues De fleurs et d'arbres toujours verts.

    A monsieur Vitart
    [ Jean Racine
    Read more at http://www.dicocitations.com/citations-mot-campagne.php#3gvTsRGT28o1KHM1.99

    33 commentaires
  • Le myosotis, et puis la rose,
    Ce sont des fleurs qui dis'nt quèqu' chose !
    Mais pour aimer les coqu'licots
    Et n'aimer qu'ça... faut être idiot !
    T'as p't'êtr' raison ! seul'ment voilà :
    Quand j't'aurai dit, tu comprendras !
    La premièr' fois que je l'ai vue,
    Elle dormait, à moitié nue
    Dans la lumière de l'été
    Au beau milieu d'un champ de blé.
    Et sous le corsag' blanc,
    Là où battait son coeur,
    Le soleil, gentiment,
    Faisait vivre une fleur :
    Comme un p'tit coqu'licot, mon âme !
    Comme un p'tit coqu'licot.

    C'est très curieux comm' tes yeux brillent
    En te rapp'lant la jolie fille !
    Ils brill'nt si fort qu'c'est un peu trop
    Pour expliquer... les coqu'licots !
    T'as p't'êtr' raison ! seul'ment voilà
    Quand je l'ai prise dans mes bras,
    Elle m'a donné son beau sourire,
    Et puis après, sans rien nous dire,
    Dans la lumière de l'été
    On s'est aimé ! ... on s'est aimé !
    Et j'ai tant appuyé
    Mes lèvres sur son coeur,
    Qu'à la plac' du baiser
    Y avait comm' une fleur :
    Comme un p'tit coqu'licot, mon âme !
    Comme un p'tit coqu'licot.

    Ça n'est rien d'autr' qu'un'aventure
    Ta p'tit' histoire, et je te jure
    Qu'ell' ne mérit' pas un sanglot
    Ni cett' passion... des coqu'licots !
    Attends la fin ! tu comprendras :
    Un autr' l'aimait qu'ell' n'aimait pas !
    Et le lend'main, quand j'lai revue,
    Elle dormait, à moitié nue,
    Dans la lumière de l'été
    Au beau milieu du champ de blé.
    Mais, sur le corsag' blanc,
    Juste à la plac' du coeur,
    Y avait trois goutt's de sang
    Qui faisaient comm' un' fleur :
    Comm' un p'tit coqu'licot, mon âme !
    Un tout p'tit coqu'licot.

    "Mouloudji 1992 "


    19 commentaires
  • Ce monument se trouve à l'intérieur des jardins de l'hôpital général , derrière une partie des bâtiments

     

    21 mars 2014                     "puits de Moïse "

    21 mars 2014                     "puits de Moïse "

    21 mars 2014                     "puits de Moïse "

    Le Puits de Moïse, chef d'œuvre de Claus Sluter
    Le Puits de Moïse se trouve au centre d'une cour dont la configuration a repris celle du grand cloître pour lequel il avait été initialement conçu.
    L'édicule qui le protège a été édifié au XVIIe siècle et fortement restauré au XIXe siècle.

    Le Puits de Moïse est en fait le socle d'un calvaire monumental disparu à la fin du XVIIIe siècle dont ne subsistent que le buste et les jambes du Christ, et les bras de la Madeleine(Musée Archéologique). Il est formé d'une pile hexagonale d'environ sept mètres de haut, baignant dans un bassin alimenté par la nappe phréatique, conception

    symbolique illustrant le thème de la fontaine de vie. Cette pile, délimitée en bas par un larmier et en haut par une large corniche, offre une architecture de niches à remplage

    trilobé encadrées de colonnettes à chapiteaux feuillagés surmontées d'anges.

    *************************

    L'hôpital général s'étant sur 6 hectares au total dont 40.000m2 classés

    Voici trois quelques bâtiments sur les nombreux qui était en service

    21 mars 2014                     "puits de Moïse "

    21 mars 2014                     "puits de Moïse "

    21 mars 2014                     "puits de Moïse "

    Il a vécut:son histoire

    En 1204 le duc Eudes III de Bourgogne fonde les Hospices de Dijon dans le faubourg de l’Ouche, au sud de Dijon, sur une île de l’Ouche (avant que les bras de la rivière ne

    soient comblés), afin d’éviter la contagion des maladies, pour recueillir les enfants abandonnés, les pèlerins, les passants et soigner les indigents et les malades. Il en confie l’administration aux hospitaliers du Saint-Esprit fondé vers 1180 par Guy de Montpellier pour aider « tous les déshérités de la vie ».

    En 1454 la chapelle Sainte-Croix de Jérusalem est édifiée sur le site.

    Au XVIe siècle le maire de Dijon et des échevins remplacent les religieux à la direction de l'institution qui devient hôpital Notre-Dame de la Charité et annexe l’Hospice

    Sainte-Anne fondée en 1640 (monastère des Bernardines de Dijon et église Sainte-Anne de Dijon contiguë). Une apothicairerie est fondée dans l’hôpital et la grande chapelle de

    l'hôpital longitudinale de 90 m est construite entre 1504 et 1533. Elle fait alors office de salle d’accueil des malades..

    Au XVIIe siècle l’hôpital bénéficie des mesures prises par le roi Louis XIV pour la création d’hôpitaux généraux. L’hôpital Notre-Dame de la Charité obtient ce titre d’hôpital

    général en 1669 et continue son extension.

    Au cours du XIXe siècle l’hôpital se modernise et les personnes âgées déménagent pour être installés en 1911 à l'hospice de Champmaillot. Le 18 décembre 1954 le Chanoine Kir

    (maire de Dijon de 1945 à 1968) pose la première pierre du nouveau hôpital du bocage dans le quartier de l'université de Dijon, ou sont transférés progressivement l'ensemble des services avec un projet de fermeture définitif vers 2014 ... Cet hôpital fait actuellement parti du CHU de Dijon.

    ******************************

    Nous sommes en 2014 , l'hôpital général n'existe plus , il ne reste que ses bâtiments vides et vétustes  le dernier service de neurologie vient d'être  transféré à l'hôpital " du Bocage "

    Qui est maintenant un grand centre hospitalier ensemble ultra moderne qui comporte 50 blocs opératoires , il faut signaler que cet hôpital qui ne comportait au début qu'un seul bâtiment en L ,inauguré le 1er décembre 1962,  a maintenant un nombre de bâtiments ? je n'ai pas compter!! une petite ville , même le tram entre à l'intérieur de l'hôpital

    Pour la petite histoire celui-ci a été implanté sur d'anciens champs clos par des haies appelés "bocage" voila d'où vient son nom " centre hospitalier universitaire du Bocage."

    ************************************

    Que deviendront ces locaux qui appartiennent au CHU et qui sont destinés à être vendus ? De nombreux investisseur sont dessus!!

    Bien sûr, le CHU souhaite que ce patrimoine, soumis à l’autorité de la Direction des affaires culturelles, reste ­visible au public, et qu’il ­demeure à Dijon. Mais il est clair qu’au vu de l’ambitieux projet qui s’annonce, le site de l’hôpital général va ­connaîtra une profonde ­mutation.

     

     

     

     


    25 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires
src="http://ekladata.com/bleulezard.eklablog.com/perso/flocons.js" type="text/javascript">