• Le soleil se couche

    Le soleil se couche
    Laissant place aux étoiles
    À la lune
    Ton visage apparaît
    Au milieu de tous ces astres
    Tu me souris de toute ta beauté
    Je ferme les yeux sur cette image
    Qui me fait rêver
    Dans mon sommeil tu es là
    Près de moi
    Me donnant la main
    Tu me racontes ta vie
    Et je t'écoute
    On s'assied sur un banc
    Tu me prends dans tes bras
    Le noir devient rose
    Les fleurs fanées renaissent
    Le temps s'est arrêté
    Tu me regardes et tu me murmures
    À toute à l'heure
    Mon réveil sonne et je regarde mon natel
    Il y a un message de toi
    Je le lis
    Et dès ce moment je sais
    Que je vais passer une super journée
    En ne pensant qu'à toi
    Ma petite étoile...

    - Stéphane Chevalier -


    11 commentaires
  • Comme une belle fleur assise entre les fleurs,
    Mainte herbe vous cueillez en la saison plus tendre
    Pour me les envoyer, et pour soigneuse apprendre
    Leurs noms et qualités, espèces et valeurs,
    Était-ce point afin de guérir mes douleurs,
    Ou de faire ma plaie amoureuse reprendre ?
    Ou bien, s'il vous plaisait par charmes entreprendre
    D'ensorceler mon mal, mes flammes et mes peurs
    Certes je crois que non : nulle herbe n'est maîtresse
    Contre le coup d'Amour envieilli par le temps.
    C'était pour m'enseigner qu'il faut dès la jeunesse,
     Comme d'un usufruit, prendre son passe-temps :
    Que pas à pas nous suit l'importune vieillesse,
    Et qu'Amour et les fleurs ne durent qu'un printemps.
     
    "Comme une belle fleur assise entre les fleurs"
    Pierre Ronsard

    12 commentaires
  • Dimanche soir le ciel du midi s'est embrassé pour me dire au revoir!

    Dimanche soir le ciel du midi s'est embrassé pour me dire au revoir!

    Dimanche soir le ciel du midi s'est embrassé pour me dire au revoir!

    Dimanche soir le ciel du midi s'est embrassé pour me dire au revoir!

    Je vous offre ce poème que j'ai écris il y a un an et demi avant mon départ du midi pour revenir habiter

    en Bourgogne et qui résume ma vie

    ************************

                                                     A ma naissance, j’ai croisé la Provence                                                   
    D’un Père Provençale et d’une Mère Basques
    Je suis née au bord de la mer, mais!
    C’est la montagne qui prit mon enfance
    ******
    Adolescente, je revins au pays de Mistral
    Je connus les oliviers, les amandiers et genêts éclatants
    Le chant des cigales
    Et l’accent provençale
    ******
    J’appris Daudet et Pagnol, sur les pas de Van gogh
    J’ai trouvé la lumière, les couleurs en folies
    Les jaunes, les verts et les rouges entrelacés
    Que j’ai couché sur la toile
    *******
    Puis j’ai rencontré mon Troubadour,
    Provençal jusqu’au bout des ongles,
    Enivré de soleil, de musique et de fêtes,
    Je l’ai aimé d’un amour fou!
    *******
    Mais les rêves restent des rêves!
    Laissant les cigales à sa Provence
    L’odeur du romain à ses collines,
    La mer au vent de tramontane
    ******
    Nous partîmes de longues années,
    Puis revenu, pour y finir notre vie
    Mais trop tôt mon troubadour s’en est allé,
     Avec ses cigales et ses odeurs de Provence
    ******
    Provence étincelante je vais te quitter,
    J’emporte avec moi tes parfum de lavande,
    Tes odeurs de romarin, tes rayons de soleil brulants
    Mais c’est promis je reviendrai

    "Hélène"


    14 commentaires
  • Je pleure pour toi
    Pourquoi t'a t on tué?
    Je ne te reverrai plus
    Adieu mon ami Cabu

    Tu dessinais vachement bien
    Tu étais tellement gentil
    Je pleure pour toi
    Pourquoi t'a t-on tué?
    Je ne te reverrai plus
    Adieu mon pote Cabu

    Tu étais tellement discret
    On te voyait rarement à la télé
    Maintenant tu es loin de moi
    Comment puis-je te parler?
    On ne te reverra plus
    Adieu mon pote Cabu

    A travers toi c'est toutes les innocentes victimes que je pleure

    et je prie pour qu'enfin les hommes se rendent compte que personne

    ne doit priver la vie d'autrui, que celle-ci est un bien sacré qu'il faut préserver


    21 commentaires
  • Et juste au moment où quelqu’un près de moi dit : « ils sont  partis ! »
    Il en est d’autres qui, les voyant poindre à l’horizon et venir vers eux,
    S’exclament avec joie :
    « Les voilà ! »…

    C’est ça la mort.

    Dans nos coeurs et nos pensées vous  serez toujours présent

    Pour vous victimes de la folie des hommes.....................


    15 commentaires
  • Horrifier par ce drame ! où va-ton !!!!!

    Mon coeur est avec toutes ces familles


    9 commentaires
  • Etant pour le week-end à Cannes , j'ai eu le plaisir de passer un moment à Golfe Juan avec Lucette et sa fille, cette rencontre fut un réel plaisir , que nous nous sommes promis de  renouveller à l'occasion


    15 commentaires
  • lundi 5 janvier 2015

     Nous nous sommes réunis pour fêter la fin de l'année autour d'un goûter que nous avons organisé

    le 30 décembre pour les anciens de Besse sur Issole dans le Var


    14 commentaires