• Maison natale de Saint Bernard et Basilique de Fontaine lès Dijon vue depuis Dijon

    L'esplanade

    Monument aux morts

    Eglise Saint Bernard

      le coeur de l'église vu du stansept droit

    Nef centrale

    Statue de Saint Bernard à l'entrée du château

    Le site Saint-Bernard

    groupe sculpté de Notre dame de la pitié

    Au sommet de la butte de Fontaine, deux édifices historiques et emblématiques dominent la ville, offrant un panorama extraordinaire sur Dijon et au-delà : l'église Saint-Bernard rebâtie à la fin du XIVe siècle et transformée jusqu'au début du XVIe, et la maison natale de saint Bernard, restaurée au XIXe siècle. Saint Bernard, figure dominante de l'Ordre Cistercien, aujourd'hui présent sur les 5 continents, a permis de porter loin en Europe le nom de Fontaine-lès-Dijon.

    Le château de Fontaine-lès-Dijon est un château du XIe siècle (profondément remanié au cours des siècles) et une basilique du XIXe siècle accolée non consacrée à Fontaines-les-Dijon , bâtis sur le lieu de naissance de Bernard de Clairvaux en 1090 . Château, basilique et église Saint-Bernard encadrent une grande esplanade pour former le site Saint-Bernard.

    Au XIe siècle un château est construit sur la butte de Fontaine-lès-Dijon pour surveiller l'entrée de la route de Dijon/Châtillon-sur-Seine par le seigneur de Fontaines et chevalier Tescelin le Roux (Tescelin Sorrel), issu de Châtillon-sur-Seine et vassal du duc Eudes Ier de Bourgogne. Tescelin le Roux épouse Sainte Alèthe de Montbard avec qui il a sept enfants dont Bernard de Clairvaux né en 1090, Saint Gérard de Clairvaux et Sainte Ombeline de Jully... 

     En 1102 Sainte Alèthe fait édifier une chapelle dédiée à saint Ambrosinien face au château (au XIVe et au XVIe siècles l'église Saint-Bernard de Fontaine-lès-Dijon est construite sur l'emplacement de la chapelle).

    Jusqu’au XIVe siècle la seigneurie de Fontaine et le château restent la possession des descendants de Tescelin le Roux avec les Sombernon-Fontaine (XIIe), les Saulx-Fontaine (XIIeXIVe) et les Marey-Fontaine (XIVe).

    En 1462 Bernard de Marey donne sa part de seigneurie à l’abbaye de Cîteaux qui y établit une chapelle. Puis le fief et le château sont transmis aux familles Rolin, Rochefort...

    Le château est modifié à plusieurs reprises jusqu’au XVIe siècle.

    En 1613 « l'ordre des Feuillants » achète le domaine et le château à Joachim de Damas et en 1618 le château devient un oratoire qui protégé par le roi Louis XIII de France (grand dévot de Bernard de Clairvaux) en fait un monastère royal. Le château est modifié avec l'ajout de deux chapelles de style Renaissance : la « chapelle Saint-Louis » et la « chapelle Notre-Dame de Toutes Grâces » décorées aux armes du roi Louis XIII et de la reine Anne d’Autriche.

    À la révolution française les bâtiments sont abandonnés jusqu'en 1821 et le monastère royal est démonté pierre par pierre par des entrepreneurs privés pour utiliser les matériaux.

    En 1840 le chanoine Renault achète les ruines et les rend au culte. En 1881 a lieu une importante restauration.

    En 1891 l'« église du centenaire » est construite accolée au château pour le « huitième centenaire de la naissance de Saint Bernard ». Appelée basilique, elle n'a jamais été consacrée, ne reçu jamais le titre honorifique officiel du Saint-Siège de basilique et ne reçoit un toit définitif qu'en 1991 à l'occasion du « neuvième centenaire de la naissance de Saint-Bernard ».

    Les ruines sont rénovées fin XIXe siècle par l'abbé Christian de Bretenières (1840-1914) avec l’aspect d’aujourd’hui.

    De 1919 à 1978 l'ensemble est occupé par les Rédemptoristes puis en 2002 par les Frères de la Résurrection et la Fraternité sacerdotale Saint-Pierre.

    Le site Saint-Bernard

     

     

     

     

     

     

     


    19 commentaires
  • Violet...Tu es...
    Violet tu es la fusion de couleurs primaires...
    L'une est rouge vie et l'autre nuance bleue.
    Le bleu refroidit, le rouge rend moins austère,
    Un amalgame de réalités s'élevant vers Dieu...


    Avec toi pour compagnon de route, j'accède
    Au niveau supérieur, la sphère du mysticisme...
    Tu entraînes mon âme vers le haut, intercède
    Pour moi auprès des esprits, tu es magnétisme...


    Au cœur de la flore es teinte rare, la violette
    Montre à quel point tu fais partie du secret,
    Combien tu es puissant tout en étant discret.
    Riche mais pleine d'humilité, cette fleurette...


    Tu es présent à l'extrémité du spectre solaire
    Radiations électromagnétiques, tu te nommes
    Rayons ultra-violets, un danger pour l'homme,
    Qui s'expose trop longtemps sous ta lumière...


    Avec toi c'est le mystère, la divine connivence
    Entre le monde réel et la promesse d'éternité.
    Tu apaises mon stress et développes mes sens...
    Je retrouve en ta compagnie toute ma sérénité...


    Tu me laisses entrouvrir la fenêtre de l'infini..
    Du violine au parme, en passant par le mauve,
    Tu déclines et unis nuances bleutées en folies
    M'offrant cette divine finalité qui me sauve...


    Violet, douce association d'une autorité bleue
    Mêlée au rouge passion nécessaire à ma vie,
    Tu tempères les froideurs et ravives les feux,
    En développant les capacités de mon esprit...


    Violet tu es ma couleur, tu éclaires mes jours,
    En m'ouvrant la voûte des cieux tel un phare,
    Le guide des nuits d'une âme égarée, détour
    Religieux et sublimé...Améthyste mon avatar.

    Violet...Tu es...


    18 commentaires
  •  

    Joli mois de Mai 

    Il est revenu le joli mois de mai 

    Fêtons dignement son arrivée

    Pour que nous soyons plus gai 

    Et que la joie revienne dans nos foyers 

    Enchanté de partager ces longues journées 

    Que ce joli mois nous donne en secret 

    En nous offrant ses petites fleurs parfumées

    Qui se nomment joliment le muguet 

    Une fois leurs bonheurs déposés 

    Elles s’en iront se faisant oublié 

    En espérant nous avoir donné 

    Du bonheur pour une année 

    « Hélène »

    Bon 1er mai à tous et à toutes


    16 commentaires