• Situé au coeur du village de Saint-Martin-de-Belleville, dans une ancienne ferme bellevilloise, le musée de Saint-Martin retrace 150 ans d'histoire de cette vallée montagnarde. La visite s'organise en trois périodes : l'apogée de la civilisation agraopastorale au XIXe siècle, les mutations industrielles du début du XXe siècle, la révolution touristique entamée dans les années 1960 avec l'aménagement des sites des Ménuires et de Val Thorens. La visite est rendue vivante par des témoignages enregistrés d'anciens Bellevillois et des films racontant la construction des stations ou reconstituant des scènes de vie traditionnelle. 

    Musée de Saint-Martin-de-Belleville


    16 commentaires
  • Le moulin à huile d’Aigueblanche

    Rénové par Rémi Boutin, membre bénévole de l’association “Patrimoine et Culture” qui œuvre pour valoriser le patrimoine local, le moulin à huile d’Aigueblanche a fait peau neuve l’été dernier. Les travaux qui ont duré près d’un an, ont été financés par la municipalité : la presse horizontale a entièrement été refaite, les dents en bois des mécanismes ont été remplacées.

    Aujourd’hui le vieux moulin, né au XVIème siècle, retrouve son fonctionnement 100 % à l’eau.

    L’association a acheté 600 kg de noix déjà cassées. Ses membres en ont d’ores et déjà gromaillé le tiers pour la remise en marche du moulin et obtenir la première pression d’huile. Ce tri, qui consiste à séparer la coque du cerneau, le fruit, n’est pas une mince affaire. Il faut compter 1h30 pour obtenir 1 kg de fruits, et 6 kg sont nécessaires pour presser 1 litre d’huile.

    Le calcul est rapide : il aura fallu près de 300h aux petites mains des bénévoles pour gromailler les 200 kg de noix, qui donneront 30 litres de la précieuse huile.

    moulin de mon enfance à Aigueblanche

     


    11 commentaires
  • Après 4 jours en 2014, de randonné en montagne Danielle est revenue avec ces magnifiques photos

    qu'elle m'a gentiment donné ,j'en est fait cette vidéo ( à voir plein écran)

    Merci Danielle !!


    10 commentaires
  • .

     

    Pèle-mèle de photos prisent en Savoie en 2010 et 2011

    Pèle-mèle de photos prisent en Savoie en 2010 et 2011

    Pèle-mèle de photos prisent en Savoie en 2010 et 2011

    Pèle-mèle de photos prisent en Savoie en 2010 et 2011

    Pèle-mèle de photos prisent en Savoie en 2010 et 2011

    Pèle-mèle de photos prisent en Savoie en 2010 et 2011

    Pèle-mèle de photos prisent en Savoie en 2010 et 2011

    Pèle-mèle de photos prisent en Savoie en 2010 et 2011

    Pèle-mèle de photos prisent en Savoie en 2010 et 2011

    Pèle-mèle de photos prisent en Savoie en 2010 et 2011

    Pèle-mèle de photos prisent en Savoie en 2010 et 2011

    Pèle-mèle de photos prisent en Savoie en 2010 et 2011

    Pèle-mèle de photos prisent en Savoie en 2010 et 2011

    Pèle-mèle de photos prisent en Savoie en 2010 et 2011

     

    Voila je parts demain pour une semaine avec mon amie  lui faire connaître le coin de mon enfance , en voici en vrac quelques photos . Je ne pourrais surement pas passer sur vos blog pendant cette semaine , chez  à tout le monde  , ne m'en veuillez pas ,je vous mettrai un mot pour tous sur mon blog  .

    j'espère vous remmener plein  de photos .

    mon blog est programmé pour mercredi , vendredi et lundi prochain 

    Gros bisous à toutes et à tous

    Pèle-mèle de photos prisent en Savoie en 2010 et 2011


    14 commentaires
  •  

    Deux sous de violettes

    Pour deux ronds ça sent bon
    Ça n' vous monte pas à la tête
    C'est bien honnête
    L'amour c'est bête
    Comme ces p'tits bouquets ronds
    C'est jamais qu'une amourette
    Deux sous de violettes.


    Y'en a qui se paient des azalées
    Des lys, des orchidées
    Des fleurs toutes tarabiscotées
    Qui sentent rien du tout
    Moi les fleurs qu'j'ai toujours aimées
    Sont celles qu'on achète deux sous.


    Faut pas croire que les aventures
    C'est des dames en fourrures
    Toutes pleines de chichis, de parures
    Qu'on caresse dans le satin
    Moi j'aime les filles de la nature
    Qui se lèvent tôt le matin.


    Ô mes filles pauvres, mes reines,
    Sans perles, sans robes à traîne
    Vous êtes mon bonheur et mes peines
    Vous êtes mes amours
    Mes petites soeurs qui n'ont pas eu de veine
    C'est vous que j'aimerai toujours.

    Paroles: Jean Anouilh
    Musique: Georges Van Parys (1951)
    Interprète: Anny Flore  

    Deux sous de violettes

     

     

     


    11 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires