• Tout est beau, relaxant, attirant et calme,

    Mon esprit flâne dans la nature, dans les cieux,

    Partout, il admire ; il savoure sa quiétude, 

    Les étoiles éblouissent fortement mes yeux,

    Dans mes oreilles, glisse une belle gratitude

    Sur une douce mélodie qu’un oiseau paresseux

    Chante pour exsuder toutes mes lassitudes.

     

    Tout est beau en ce jour ensoleillé,

    Au dessus des fleurs, les abeilles voltigent

    Sous le regard pâle d’un papillon égaré

    Dans un champ, où les roses de leurs tiges

    Font rougir pudiquement l’éclat doré

    D’un soleil devenu timide et sans prestige.

     

    Tout est beau, calme, relaxant et attirant

    Dans cette forêt où le cœur devient une lyre,

    S’harmonisant avec le son des arbres profonds,

    Ses battements cadencés attirent

    Tout ce qui est vivant, plus des confusions

    La nature a vaincu tous mes délires.

    "Dad Allaoua"

    Tout est beau, relaxant............


    9 commentaires
  •  

    Le Lavoir 

    Les remparts

    le donjon du XIe siècles

    Eglise St Martin

    Le haut de son clocher 

     Salives à 45 km de Dijon

    l'échauguette d'angle et les arbalétrières

    La tourelle : au bas de celle-ci  , une niche accueille une agréable sculpture

     

    Chœur du XIe siècle et grille de communion ornée des outils de la passion

    Salives est une commune française située dans le département de la Côte-d'Or (à 45 km au nord de Dijon) 

    Les panneaux explicatifs du patrimoine de Salives sont très instructifs pour qui veut visiter ce village à l'intérêt patrimonial indéniable.

    Aussi près d'un rare puits fortifié bien restauré on peut lire sur une pancarte qu'il date du XIIIe siècle et qu'il fut dégagé en 1995 du remblais qu'il contenait.

    Il se trouve à côté du donjon du XIe siècle et face à l'église Saint-Martin, il présente une tourelle carrée à échauguette d'angle et le puits qu'elle abrite permettait d'avoir une ressource en eau lors des sièges.

    Les murs de cette tour sont épais de presque 2 mètres et l'on peut y voir des arbalétrières.

    Le puits communique avec l'eau de la source de la Tille située en contrebas. 

    Une jolie sculpture a été incluse dans une niche au bas de la tourelle, près du lavoir.

     Histoire

    Son nom est dérivé du latin «fons saliva » (source jaillissante et abondante ou écumante), en référence à la source de la Tille  La famille de Salives a régné sur le village depuis le XIe siècle jusqu'en 1256, date où elle a émigré en Franche-Comté. En 1242, Salives devient prévôté ducale, propriété des ducs de Bourgogne. En 1477, à la mort de Charles le Téméraire, Salives devient prévôté royale.

    La commune de Salives abrite le centre « Valduc » du CEA. Lieu longtemps tenu secret défense car c'est l'endroit où est fabriquée la partie fissile des bombes atomiques françaises depuis la création du CEA par Charles de Gaulle. Le centre est protégé et entouré de forêts de feuillus et résineux.

    Salives à 45 km de Dijon


    16 commentaires
  • Il fracasse la nuit 

    File en flèches effilochées 

    Dans un grand ciel de suie 

    Éclate 

            S'inverse 

                    Se dilate 

                            Se disperse 

    Fontaine de feu crépitant sa furie 

    Dans le feutre bleu noir du plein ciel en folie

    Des hallebardes jaillissent 

                                        Se haussent 

                                                     Se hissent

    Harcelant l'espace et passent 

    Éclaboussures de perles 

    Qui naissent et déferlent 

    En fines gouttes de sang 

    Mêlées de vert de jaune de bleu et de blanc 

    Scintillent 

            Croissent 

                    S'éparpillent 

                            S'entrecroisent

    Meurent et renaissent...

    Pour écrire le rêve à l'ardoise de nuit...

    Et disparaissent

    "Gilbert Chatenoud"

    Merveilleux feu d'artifice


    15 commentaires
  •  

    6 juin 1944 : enfants nous guettions notre liberté,

    nous allions enfin pouvoir vivre, aimer et être aimer ,

    Cet espoir nous  venait du ciel , et des océans ,

    Nous allions enfin  nous retrouver, et vivre profondément ,

    cette belle  liberté retrouvée

    6 juin 2019, petite fille qui contemple  ces blanches croix ,

    t'imagine tu que des milliers de vie sont là ,dans cet endroit,

    Que c'est grâce à leurs courages , que tu peux découvrir le monde  ,

    tu es encore  trop jeune , et ni pense pas !

    J'espère ,plus tard  ,quand ta jeune expérience sera longue,

    en attendant profite de ton insouciance 

    et de la liberté que ces hommes t'ont donné avec bienveillance 

    "Hélène"

     75 e anniversaire du débarquement

     


    10 commentaires
  • Je suis assise au bord de la plage 

    un voilier passe dans le brise du matin ,

    et part vers l'océan.

    Il est la beauté, il est la vie .

    je le regarde jusqu'à ce qu'il disparaisse à l'horizon,

    Quel qu’un à côté  me dit:

    "il est partit !"

    Adieu mon voilier


    9 commentaires
  • Saulieu

    Saulieu

    Monument aux morts, derrière le marché 

    Saulieu

    La tour d'Auxois 

    Saulieu

    Sur la place le taureau de François  Pompon 

    Saulieu

    Musée  François Pompon

    Saulieu

    Basilique_Saint-Andoche

    Saulieu

    Saulieu

    Saulieu

    Saulieu

    Les orgues modernes

    Saulieu

    Saulieu

    Saulieu

    Saulieu

     SAULIEU CŒUR DE LA BOURGOGNE

     PORTE DU PARC NATUREL RÉGIONAL DU MORVAN.

    Faite de nature intacte et sauvage, de monuments purs de l’art roman, d’une situation géographique privilégiée et d’un certain art de vivre.

    Ne manquez surtout pas la Basilique Saint Andoche, joyau du Moyen-Âge roman. On la visite pour sa nef sortie d’un seul élan de la création des maîtres de la pierre du XIIe siècle mais aussi pour ses chapiteaux illustrant les scènes de l’ancien et du nouveau testament, la flore universelle, les animaux familiers et fantastiques.

    Vous admirerez le Sarcophage de Saint Andoche en marbre de Carrare, il daterait du IIIe siècle et les stalles sculptées du XIVe siècle. Dernièrement restauré, l’orgue se positionne comme un des instruments les plus novateurs de Bourgogne.

     Passez par le Musée « François Pompon », enfant du pays, sculpteur animalier, élève de Rodin.

    Prenez le temps de découvrir la ville dans « les pas de l’ours » (circuit fléché au sol), rues paisibles, vieilles demeures, statues de Vierge nichées…, admirez l’élégant clocher de bois de l’église Saint Saturnin et la promenade Jean Macé à l’ombre de ses tilleuls centenaires.

    La vocation de cité gastronomique remonte au siècle des lumières et deux grands chefs ont perpétué le renom de Saulieu, Alexandre Dumaine et Bernard Loiseau qui fit rayonner l’établissement .

    Saulieu dans l'histoire

    Sidoloco, nom latin de Saulieu L'histoire de Saulieu durant le haut Moyen Âge est surtout connue à travers celle de la christianisation locale. Un vicomte de Saulieu, du XIe au XIIIe siècle, apparaît comme vassal de l'évêque d'Autun. Il a fallu fortifier la ville, saccagée par les Grandes compagnies en 1359. L'évêque d'Autun en fait reconstruire les murailles au début du XVe siècle. L'histoire ancienne et médiévale de la cité peut être appréciée en visitant le très intéressant petit musée François Pompon Ouvrir dans une nouvelle fenêtre installé dans une demeure du XVIIe siècle (ancien presbytère), à gauche de l'entrée principale de la basilique.

    La basilique (ancienne collégiale) Saint-Andoche (XIIe siècle)

    Le nom d'Andoche est associé à ceux de Thyrse et Bénigne dans le cycle hagiographique qui raconte de façon légendaire la christianisation de la région au IIe siècle. C'est surtout à partir du VIe siècle que ces récits sont composés. À travers ces derniers, les Églises cherchent souvent à prouver leur origine antique et respectable en la rattachant à un martyr. La quête des reliques s'ensuit et contribue au développement des établissements religieux. Il est possible en tout cas qu'il y ait eu une première basilique dès le VIe siècle à Saulieu. Le sarcophage antique en marbre (IIIe siècle ?) aujourd'hui déposé sous l'autel et orné de sculptures en méplat réalisées sans doute à l'époque mérovingienne (VIe ou VIIe siècle) offre peut-être, en effet, une attestation d'un culte local fort ancien.

    *****************************

    Je n'ai pas pu mettre toutes mes photos de Saulieu , il aurait fallu que je fasse une vidéo " pas le temps"

    Saulieu

     

     


    16 commentaires
src="http://ekladata.com/bleulezard.eklablog.com/perso/flocons.js" type="text/javascript">