• Accueil

     

    .

     

     

  • Cathédrale Saint Pierre de Moutiers

    Cathédrale Saint Pierre de Moutiers

    Cathédrale Saint Pierre de Moutiers

    Cathédrale Saint Pierre de Moutiers

    Cathédrale Saint Pierre de Moutiers

    Cathédrale Saint Pierre de Moutiers

    Cathédrale Saint Pierre de Moutiers

    Cathédrale Saint Pierre de Moutiers

    Cathédrale Saint Pierre de Moutiers

    Cathédrale Saint Pierre de Moutiers

    Cathédrale Saint Pierre de Moutiers

    Cathédrale Saint Pierre de Moutiers

    Cathédrale Saint Pierre de Moutiers

    Cathédrale Saint Pierre de Moutiers

    Cathédrale Saint Pierre de Moutiers

    En arrivant, la première impression que l'on a est celle d'un mélange de style et de genre. Après avoir passé un porche daté de 1864, on
    observe au sol une rose des vents faites de galets de couleur.

    Il semble que la cathédrale initiale ait été quasi détruite par les sarrazins ! Elle fut reconstruite d'abord au XIe siècle incluant l'évêché et le cloître. Les siècles passant, il ne subsiste aujourd'hui de la cathédrale romane, que l'abside et le choeur, la première crypte ayant également disparue.

    Au XVe des ajouts de style gothique, et en particulier la chapelle des Innocents, sont dus au tailleur de pierre, François Cirgat. Une plaque de 1461 apposée près du portail en atteste.

    Après les sarrazins, c'est la révolution qui fit sont oeuvre.

    Les travaux de reconstruction de style néogothique furent confiés aux architectes lombards Melano et Sogno et elle fut consacrée en juillet 1831 pour être classée aux monuments historiques en octobre 1862 .

    Dans la Cathédrale, outre la très belle coupole et son lanternon peints par l'italien Casimir Vicario en 1829, vous pourrez également découvrir entre autres splendeurs deux remarquables groupes sculptés polychromes dont une extraordinaire Mise au Tombeau du XVIe.

    ♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

     


    4 commentaires
  • Valmorel "petite station familiale que j'aime beaucoup"

    Valmorel "petite station familiale que j'aime beaucoup"

    Valmorel "petite station familiale que j'aime beaucoup"entièrement piettonne !

    De grands parkings entourent la station

    Valmorel "petite station familiale que j'aime beaucoup"entièrement piettonne !

    Rue principale où commerces et restaurants se touchent

    Valmorel "petite station familiale que j'aime beaucoup"entièrement piettonne !

    Valmorel "petite station familiale que j'aime beaucoup"entièrement piettonne !

    Valmorel "petite station familiale que j'aime beaucoup"entièrement piettonne !

    Valmorel "petite station familiale que j'aime beaucoup"entièrement piettonne !

    Valmorel "petite station familiale que j'aime beaucoup"entièrement piettonne !

    chalets du Club Med en surplombs

    Valmorel "petite station familiale que j'aime beaucoup"entièrement piettonne !

    Chalets d'alpages en partant sur le dessus de Valmorel

    ****************************

    Petite station construite comme un village piéton, pas très appréciée par les grands skieurs à cause de son enneigement pas toujours extra , mais très familiale et agréable pour les jeunes enfants  

    *****************************************

    Valmorel est une station de sports d'hiver de la vallée de la Tarentaise, située sur les communes des Avanchers-Valmorel et de La Léchère, en  Savoie à 1320 m d'altitude

     

    La station est inaugurée en 1976. Son domaine est relié à la station mauriennaise de Saint-François-Longchamp et forme le grand domaine appelé Grand-Domaine.

    Histoire

    En 1974, les communes d'Aigueblanche et de La Léchère s'associent pour former le District du Bassin d’Aigueblanche. L'un des projets à l'origine de cette association communale est la création d'une station de sports d'hiver pour lutter contre l'exode rural qui frappe le bassin d'Aigueblanche. Les deux communes profitent des retombées fiscales des usines d’électrochimie et d’électrométallurgie se trouvant sur leur territoire. Un protocole est signé en août 1975. La station de Valmorel voit le jour en 1976

    Sur le site choisi pour installation de la nouvelle station de ski, huit remontées mécaniques sont déjà présentes

    Dans le cadre du Plan neige, on fait appel à l'architecte-urbaniste Michel Bezançon afin de créer un nouveau village de type montagnard, une « station-village », dite de 4e génération. Michel Bezançon est déjà à l'origine de la station-village de Montchavin-les-Coches (1972-1973).

    En 1988, la station est détachée des deux communes pour former une nouvelle entité indépendante Les Avanchers-Valmorel.

    **********************************

    un petit plus pour vous faire voir tout ce que je n'ai pus vous montrer à voir en grand 

    ♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

     


    17 commentaires
  • Entre les Menuires et Val Thorens

    Val thorens

    Val thorens

    Val thorens

    Par -avalanches 

    Val thorens

    Val thorens

     peu de neige par rapport à certaines années 

    Val thorens

    Val thorens

    Val thorens

    Val thorens

    Val thorens

    Val thorens

    Nous n'avons pus aller plus loin , peux de monde dans la station vu le manque de neige , station tournée essentiellement sur le ski , peut d'activité d'été hormis les randonnées; en 1963 je me souviens être montée sur la glacier ,il n'était pas encore question de station !

    *********************

    Val Thorens est une station de sports d'hiver de la vallée de la Tarentaise, située sur la commune des Belleville, dans le département de la Savoie . Elle fut aménagée en site vierge à partir de 1969 et inaugurée pour la saison hivernale en 1971.

    Avec un village culminant à 2 280 mètres d'altitude, la station de Val Thorens est la station la plus haute d'Europe, bien que son altitude maximale de 3 230 m soit moindre que l’altitude maximale de 3 880 m de la station de Zermatt en Suisse. La station appartient au domaine skiable des 3 Vallées.

     Dans un cirque délimité par plusieurs sommets que sont au nord le mont de la Chambre (2 790 m), à l'est l'aiguille de Péclet (3 561 m), la pointe de Thorens (3 266 m) ainsi que des glaciers, au sud la cime de Caron (3 195 m) et le mont Bréquin (3 130 m) et à l'ouest la pointe de la Masse (2 804 m). Tous ces sommets marquent par ailleurs la limite administrative de la commune Les Belleville sur laquelle est située la station.

    Développement de la station

    Lors des Jeux olympiques d'hiver de 1992 d'Albertville et de la Savoie, la vallée des Belleville est choisie, malgré des réticences pour organiser une épreuve olympique (slalom spécial messieurs) sur le site des Menuires.

    En 1990, les "oeufs" 4 places Péclet sont remplacés par le Funitel Péclet qui peut environ contenir une vingtaine de personnes. Ce fut l'un des premier Funitel mis en place au monde.

    En 1995, fut installé à Val Thorens un télésiège débrayable à double embarquement, le TSD 6 places des Cascades. Ce fut le premier appareil de ce type en France. Il possédait un débit maximum de 4000 personnes par heure, ce qui était un record pour l'époque.

    En 2009, la station s'équipe d'un tapis roulant (tapis roulant Funbelt Castor et Pollux), à la fois double embarquement, double sens de circulation, avec une galerie de protection sur 225 m de long, et pouvant atteindre la vitesse de 1,2 m/s.

    **************************

    Quelques photos prisent en hiver, "mais pas par moi "

    Val thorens

     Le village de Val Thorens en mars 2016.

    Val thorens

    Le funitel du Grand-Fond.

    Val thorens

     arrivée sur la cime Caron

    Val thorens

     

    tapis roulant Funbelt Castor et Pollux

    ♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

     

     

     


    19 commentaires
  • Notre Dame de la vie (St Martin de Belleville 73)

    Notre Dame de la vie (St Martin de Belleville 73)

    Notre Dame de la vie (St Martin de Belleville 73)

    Notre Dame de la vie (St Martin de Belleville 73)

    Notre Dame de la vie (St Martin de Belleville 73)

    Notre Dame de la vie (St Martin de Belleville 73)

    Notre Dame de la vie (St Martin de Belleville 73)

    Notre Dame de la vie (St Martin de Belleville 73)

    Notre Dame de la vie (St Martin de Belleville 73)

    Notre Dame de la vie (St Martin de Belleville 73)

    Notre Dame de la vie (St Martin de Belleville 73) 

     Notre-Dame-de-la-Vie ( ou Sanctuaire Notre-Dame-de-la-Vie) est située dans la Vallée des Belleville  plus précisément sur la commune déléguée de Saint-Martin-de-Belleville. Elle a été construite en 1633 et 1680.

    La chapelle fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le 12 février 1949

    Le Sanctuaire Notre-Dame-de-la-Vie est un haut lieu à la fois touristique et religieux. Édifié au XVIIe siècle, il est devenu un site incontournable de la vallée des Belleville et visité par des milliers de personnes chaque année.

    C'est une des étapes de l'itinéraire culturel appelé les Chemins du Baroque qui emmènent à la découverte du patrimoine de l'Art baroque savoyard et de la vie des communautés de montagne de cette époque.

     

    Durant les XVIIe et XVIIIe siècles, les Pays de Savoie sont restés un véritable bastion catholique face aux régions voisines réformées proches de la cité de Genève, devenue la "Rome protestante". Le renouveau religieux qu'initia le Concile de Trente permit de laisser s’exprimer dans les églises toutes les techniques de l’art baroque. Sculpture, dorure et polychromie, parfaitement maîtrisées par des artistes piémontais, s’emparèrent des églises et chapelles pour en transformer le décor. Les retables, dont celui du maître-autel de Saint-Martin, en sont l’expression la plus exubérante.

    Chaque année au 15 août des pélerins font la montée à pied de Moutiers à Notre Dame de la vie où à lieu une grande messe en plein air 

    ♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

     


    16 commentaires
  • Et oui j'organisais une sortie pour mon amie dans les pâturages "chez Pépé Nicolas" aux Menuires , nous tombions bien il fêtaient les 60 ans de l'ouverture de ce pâturage par le Grand-Père   Et oui c'était en 1957 !!

    C'est au  son de l'accordéon que  dégustions un bon déjeuner, fait bien évidement de fromage , de charcuteries et de pommes de terre , et en dessert le gâteau savoyard ; le repas fut ponctué d'attractions et de musiques dans une ambiance bon enfant, où grands et petits s'en donnèrent à coeur joie

    Ce jour la j'avais  bien prévu !! mais ne savais pas ce qu'il nous attendait

    Ce jour la j'avais  bien prévu !! mais ne savais pas ce qu'il nous attendait

    Ce jour la j'avais  bien prévu !! mais ne savais pas ce qu'il nous attendait

    Ce jour la j'avais  bien prévu !! mais ne savais pas ce qu'il nous attendait

    Ce jour la j'avais  bien prévu !! mais ne savais pas ce qu'il nous attendait

    Ce jour la j'avais  bien prévu !! mais ne savais pas ce qu'il nous attendait

    Ce jour la j'avais  bien prévu !! mais ne savais pas ce qu'il nous attendait

    Ce jour la j'avais  bien prévu !! mais ne savais pas ce qu'il nous attendait

    Ce jour la j'avais  bien prévu !! mais ne savais pas ce qu'il nous attendait

    Ce jour la j'avais  bien prévu !! mais ne savais pas ce qu'il nous attendait

    Ce jour la j'avais  bien prévu !! mais ne savais pas ce qu'il nous attendait

    Ce jour la j'avais  bien prévu !! mais ne savais pas ce qu'il nous attendait

    Ce jour la j'avais  bien prévu !! mais ne savais pas ce qu'il nous attendait

    Ce jour la j'avais  bien prévu !! mais ne savais pas ce qu'il nous attendait  

    Pour ma part c'est en 1962 que j'y allait pour la première fois avec mon mari et celui qui devin le parrain  d'une de nos filles, savoyard depuis des générations, pendant que les deux hommes dégustaient du saucisson d'âne et un verre de vin rouge , Pépé Nicolas m'apporta un grand bol de lait de chèvre , je connaissais bien sur, puisque  j'avais passé mon enfance  en Savoie . Bien des années ont passé ! s'il voyait "Pépé Nicolas" ce qu'est devenu son modeste pâturage, fructifié par ses enfants et petits enfants , honoré par les plus grands chefs de cuisine , qu'en penserait-il ??

    Chaque année j'ai besoin d'y retournée quand je suis dans le coin , je ne sais pas pourquoi un peu de nostalgie sans doute 

    Ce jour la j'avais  bien prévu !! mais ne savais pas ce qu'il nous attendait

     

     

     


    24 commentaires
  • Suite de la visite de Chamonix

    Suite de la visite de Chamonix

    J'ai zoomé pour prendre les glaciers de plus  près , je ne saurai vous dire leurs noms par contre remarqué que j'ai pris un oiseau !! pas fait exprès !!

    Suite de la visite de Chamonix

    Suite de la visite de Chamonix

    Glacier des Bossons

    Suite de la visite de Chamonix

    Le sommet du Mont Blanc est encore bien couvert !!

    Suite de la visite de Chamonix

    Suite de la visite de Chamonix

    Suite de la visite de Chamonix

    Aiguille du midi impossible de monter trop de monde !!

    Suite de la visite de Chamonix

    Suite de la visite de Chamonix

    Enfin !! en fin d'après midi le Mont Blanc a enlevé son chapeau , dommage pas de soleil 

    ********************

    Chamonix-Mont-Blanc , ou plus communément Chamonix, est une commune française située dans le département de la Haute-Savoie, en région Auvergne-Rhône-Alpes. La commune de Chamonix-Mont-Blanc recouvre du nord au sud seize villages ou hameaux : le Tour, Montroc, le Planet, Argentière, les Chosalets, le Lavancher, les Tines, les Bois, les Praz de Chamonix, Chamonix-Mont-Blanc, les Pècles, les Mouilles, les Barrats, les Pélerins, les Gaillands, les Bossons.

    Chamonix entre dans l'histoire en 1091, lorsque le comte Aymon Ier de Genève fait dotation de la vallée à l'abbaye bénédictine de Saint-Michel de la Cluse, en Piémont. Des moines s'installent sur la rive droite de l'Arve. C'est la naissance du prieuré de Chamonix. La commune est un territoire du duché de Savoie qui fait partie des États de Savoie, eux-mêmes intégrés par la suite au royaume de Sardaigne. Puis sous la Révolution française et le Premier Empire, elle devient un territoire français. Le 24 mars 1860, par le traité de Turin, le duché de Savoie est cédé à la France. Le 4 avril 1860, la commune de Chamonix devient alors définitivement française. Elle prend le nom de Chamonix-Mont-Blanc le 21 novembre 1921 : l'extension Mont-Blanc résulte d'un accord avec la commune de Saint-Gervais-les-Bains.

    Enserrée entre les massifs montagneux des aiguilles Rouges et du mont Blanc, Chamonix partage avec Saint-Gervais-les-Bains le record de la commune ayant l'altitude la plus haute de France et d'Europe occidentale (ce point fait l'objet d'une discussion transfrontalière avec l'Italie. Il n'est pas réglé à ce jour du point de vue du droit international). Elle le doit à la présence sur son territoire du sommet le plus haut des Alpes : le mont Blanc qui culmine à 4 810 mètres. La commune est très prisée des amateurs d'alpinisme et des sportifs de montagne en général. Le site du mont Blanc étant le troisième site naturel le plus visité au monde, cet atout touristique confère un visage très cosmopolite à la ville. Avec une superficie de 245,5 km, Chamonix est une des communes les plus étendues de France métropolitaine.

    ♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥


    23 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique