• Accueil

     

    .

     

     

  •  Randonné dans l'Estérel suite et fin

    Entre le Marsaou et le St Martin apperçu du village des Adrets de l'Esterel

    Randonné dans l'Estérel suite et fin

    Nous prenons le sentier du retour

    Randonné dans l'Estérel suite et fin

     

    Randonné dans l'Estérel suite et fin

     Descente en longeant le vallon de la Baume de l'ours

    Randonné dans l'Estérel suite et fin

      La nous restons en admiration devant la vue sur la Pointe croisette, le Cap d'Antibes , on aperçoit  les deux îles 

    Randonné dans l'Estérel suite et fin

      Parois ravinée du mont de Théoule "zoomé"

    Randonné dans l'Estérel suite et fin

      Le vallon de l'Autel   permet de rejoindre facilement Théoule

    Randonné dans l'Estérel suite et fin

    Zoom sur le site des anciennes mines de Spathfluor (fluorine) qui étaient encore exploitées dans les années 70.

    Randonné dans l'Estérel suite et fin

      Zoom sur l'étrange Chapelle qui s'y trouve et fait s'interroger les promeneurs...En fait elle a été construite dans les années 60

    Randonné dans l'Estérel suite et fin

    Nous passons sous un tunnel mais celui-ci de mimosas, qui nous fera arrivé dans  Théoules à l'emplacement ci dessous ,il y avait déjà la mairie mais la place n'était pas si belle 

    Randonné dans l'Estérel suite et fin cette photo je l'ai prise au mois de Janvier dernier

    Randonné dans l'Estérel suite et fin

     


    14 commentaires
  • Pendant ces quelques années j'ai fait partie du club de randonnée des AVF de Mandelieu la Napoules , nous avons sous la responsabilité d'un guide"Raymond" parcouru d'une part tous les sentiers de randonnée de l'estérel ,et il y en a! mais aussi  aux alentours de Grasse , Mougins etc ......je ne ferais pas des articles de tous , tout d'abord il faut que je scanne les photos ! ce qui est du travail et puis je ne veux pas vous envahir avec mes faits !!

    Ce qui suit est une randonné par le GR51 dans l'estérel  au départ de Théoule d'environ 11  a 12 km , la durée était variable en principe 4 heures ,mais ça dépendant de l'humeur de chacun .......nous n'étions pas des pros !! mais une bande de copain qui aimions la marche et la nature !

    Entre les années 1991 à 1999 ............

     Entre les années 1991 à 1999 ............

     

    Départ de Théoules par le tunnel passant sous la route du bord de mer et la voie ferrée à coté du port 

    Entre les années 1991 à 1999 ............

    Beaucoup d'arbousier dans le coin 

    Entre les années 1991 à 1999 ............

    En s'élevant on peu appercevoir le port de Théoules et de la Rague ainsi que celui de la Napoule en dessous la voie ferrée

    Entre les années 1991 à 1999 ............

    En tournant le dos à la mer on peut apercevoir les deux grus 413 et 440  m et le pic de l'ours 486 m

    Entre les années 1991 à 1999 ............

    Pic de l'ours zoomé

    Entre les années 1991 à 1999 ............

    Col du Trayas 249 m

    Entre les années 1991 à 1999 ............

    Col de la Cadière 241 m

    Entre les années 1991 à 1999 ............

     On voit le mont Pelet 439 m et a droite le Mont St Martin 287 m

    Entre les années 1991 à 1999 ............

    Apperçu dans le lointain la montagne de Lachens 1714 m (plus haut sommet de Var)

    Entre les années 1991 à 1999 ............

    Dans le fond le Mercantour

    Entre les années 1991 à 1999 ............

    De gauche à droite , les survières ,le Marsaou  548 m et le Pelet 439 m

    ***********

    Vendredi je vous mettrai le retour mais voici  une petite anecdote :

    un jour nous voila partit, Raymond notre guide habituel était absent et remplacé par un Monsieur un "Suisse" (qui mesurait au moins 2 m !!) celui ci décide de nous faire quitter le GR51 pour monter au Marsaou , oui mais la pas de sentier balisé que des ravines ,arrivés au sommet nous avions juste chacun une toute petite place pour nous restaurer nous étions 7 dont 4 femmes ! mais pour redescendre ce fut pas la même chose   sur les fesses .........nous n'étions pas très fières les filles !! peur de se tordre une cheville ou tomber , inutile de dire qu'il n'a jamais plus été pris comme remplaçant !!

    Entre les années 1991 à 1999 ............

     

     

     

     


    14 commentaires
  •  Le verbe Aimer

    Le verbe aimer se conjugue à tous les temps
    Pourtant il n’est peu sollicité
    Souvent on l’emploie au passé
    En se souvenant de l’être aimé
    Qui est parti et nous a quitté…

    D’autres l’utiliseront au futur
    Pour les belles années à venir
    Au prochain doux mois de Mai
    Où notre cœur se mettra à frémir
    En pensant qui sera l’être aimé…

    Puis viendrons ceux qui y pensent au présent
    Sans se soucier de quoi sera fait demain
    Ni s’encombrer d’avenir incertain !
    Aimer pour eux aujourd’hui
    Ne veux pas dire pour l’éternité…

    Moi je préfère le conjuguer
    A tous les temps s’il vous plaît !
    Et toujours avec l’être aimé !
    N’est-il pas beau de penser
    Qu’au présent, futur ou passé
    Nous serons toujours autant passionnés 

    "Nathalie Bellil"

    Bonne fête à tous les Valentins et Valentines et tout ceux qui s'aiment

    Bonne fête à tous les Valentins et Valentines et tout ceux qui s'aiment

     


    9 commentaires
  •  

    « Petit oiseau »

     

    * J’aimerai être  toi *

    Pour parcourir le ciel 

    Lentement avec merveille

    M’approchant  du soleil 

     

    *j’aimerai être toi *

    Profiter sans soucis 

    Rêver de paradis

    Avec un simple nid

     

    *j’aimerai être toi *

    Voler dans l’univers

    Librement dans les airs 

    Et m’éloigner de l’enfer 

     

    *j’aimerai être toi *

     Chanter avec bonheur

    Pour apporter de la chaleur 

    Dans tous les cœurs 

    *Hélène*


    17 commentaires
  •  De tous les départements de la région région Provence-Alpes-Côte d'Azur, celui du Var est celui qui comporte le plus de monuments mégalithiques, soit environ une cinquantaine de dolmens et une vingtaine de menhirs. Ils se répartissent en trois grandes zones mégalithiques :

    L'implantation de ces trois groupes est directement liée à la géologie du sous-sol puisque tous les matériaux de construction ont été prélevés sur place. «Aucun des dolmens n'a été construit avec des dalles apportées de plus de quelques dizaines de mètre du lieu choisi pour élever le monument».

    Dolmen et Menhirs du Var

     Les menhirs du plateau Lambert à Collobrières. Avec 3,15 m de haut pour le plus grand et 2,82 m pour le second, les menhirs du plateau Lambert à Collobrières sont les plus grands de Provence. Il sont datés d'une période courant de la fin du Néolithique à l'Age de Bronze.

     Dolmen et Menhirs du Var

     Le dolmen de Gaoutabry, ou Gautabry

    Nous commençons par le plus grand dolmen du Var avec ses 6m de long et 9m² de superficie : le dolmen de Gaoutabry situé à La Londe les Maures. Il contenait les restes de quelques 34 personnes depuis près de 4500 ans pendant lesquels on distingue deux périodes d'utilisation : la fin du Néolithique, c'est à dire 2800 ans av JC et l'Age du cuivre, 2000 ans avant JC. Inscrit à l'inventaire des Monuments historiques depuis 1988, il reste un monument fragile, qui a déjà fait l'objet de plusieurs restaurations. 

     Dolmen et Menhirs du Var

     Dolmen du Pont Neuf Cabasse compte cinq dolmens dont celui du "Pont Neuf". Il date de la fin du néolithique, sa dalle de couverture a disparu mais pesait certainement quelques tonnes. 1600 dents ont été découvertes au cours des fouilles sur le site. 

    .

    Dolmen et Menhirs du Var

     Le dolmen de " La pierre de la Fée " (« Péiro de la Fado » en provençal) est situé dans un quartier proche du centre-ville de Draguignan. Il est appelé ainsi en raison d'une légende qui voulait que les femmes fréquentant le lieu soient aidées par une fée pour tomber enceinte. Comme les autres dolmens, c'est d'abord une sépulture collective préhistorique datée d'environ -2500 ans avant JC. Les parois en pierres sèches de la chambre funéraire ont disparu et il ne subsiste que la dalle de couverture ( 6m X 4m X 40 à 70 cm d'épaisseur - poids environ 25 t.) et trois supports. Ce dolmen était proche d'un lieu d'habitat. "

    Dolmen et Menhirs du Var

     Une chape de ciment ferme le bas du plan incliné, heureusement elle s'est patinée avec le temps pour prendre une couleur proche du calcaire. Les fouilles modernes ont permis de découvrir dans les premières couches des poteries, des coquillages, des perles, des fragments de bijoux, des pointes de flèches et une multitude d'ossements d'origine animale (tortue, serpents, lézards, lapins, ...) ... Dans les couches inférieures des ossements humains, la plupart du temps calcinés et provenant de sujets de tous les âges, témoignent de la sacralité du lieu (pas moins de 1200 dents ont été trouvées sur le site). 

    Dolmen et Menhirs du Var

    Outre son musée de la préhistoire, la commune de Quinson et le Centre Européen de Recherche Préhistorique des Pays du Verdon ont reconstitué sur les bords du Verdon des habitations préhistoriques du monde entier. Situé à quelques centaines de mètres du Musée de Préhistoire de Quinson vous pouvez vous y rendre à pied (10 minutes). Ce site en plein air, gratuit, est accessible après avoir longé la berge du Verdon. 

    Dolmen et Menhirs du Var

    Dolmen de la Gastée à Cabasse

    Trop souvent pillé, victime d'un séisme, maladroitement transformé en poste de chasse, l'intérêt de sa fouille n'a valu que par la cassure de sa dalle de couverture dont un morceau préserva une bande de 40 cm sur 1 m. Ont ainsi été trouvés : 30 kg d'ossements humains brisés et 1600 dents, soit 70 à 80 personnes ; des ornements de parures, peu de reste d'animaux ... Ne manquez pas le développement des ces informations sur archéoprovence.com. 

     Dolmen et Menhirs du Var

     Aucune difficulté pour trouver le premier et le plus grand dolmen des Adrets qui veille sur la colline depuis au moins trois mille ans. Cet accès facile et son habitabilité relative ont quelque peu bouleversé son aménagement ; en effet, chasseurs, charbonniers et autres bergers ont occupé les lieux mélangeant divers dépôts sur plusieurs couches. Sa chambre sépulcrale est rectangulaire couverte par une dalle inclinée d'un poids estimé à 10 tonnes. 

    ********************


    17 commentaires
  •  Souvenirs d’enfance:

     Souvenirs heureux 

    Souvenirs malheureux

    Larmes de joie, larmes de peine

    Nous n’étions pas capitaines

    De nos navires de sables mouvants

    Qui nous menaient de l’errance de l’enfance

    Vers les rivages de l’adolescence 

    S’enfonçant lentement vers les iles de la réalité 

    Nous laissant la possibilité d’y entrer 

    Encore inconscient , âme vagabonde

    Sans avoir idée de l’ombre

    Qui viendra peut-être avec indifférence 

    Nous rappeler que nous avons quitté l’insouciance 

    "Hélène"

    Souvenirs d’enfance:


    17 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique
, document.write(unescape('%3Cscript type="text/javascript" src="http://scriptsdegiga24.e-monsite.com/medias/files/tombeimage.js"%3E%3C/script%3E')); // Format jj/mm uniquement pour les dates de début et fin d'activation du script var dateDebut = "01/12"; // Date de départ var dateFin = "31/01"; // Date d'arrêt (incluse) var urlImage="http://scriptsdegiga24.e-monsite.com/medias/images/flocon.gif"; //url de l'image $(document).ready(function(){ tombeImage(dateDebut,dateFin); });