• Accueil

    Juin

    Accueil

     

     Accueil

     

  •   

     

    Tu m'as écrit... je n'ai plus tant de chagrin,

    Je revois fleurir l'espoir sur mon chemin,

    Je retrouve le goût de vivre et de chanter,

    La couleur du ciel a pour moi changé.

    Tu ne sais combien je t'aime,

    Tu es si loin,si loin de moi,

    Si tu m'écris ces quelques mots, venant de toi,

    J'imagine ...que tu es là.

     

    Je crus trouver pour un seul jour

    Un petit béguin qui passe,

    Me voici pourtant prête à pleurer d'amour,

    Je ne savais pas que ce jour là

    Pourrais prendre tant de place,

    Que mes lendemains ne seraient rien sans toi.

     

    Si ru m'écris, je vois fuir tout  mon chagrin,

    Tes mots font briller l'espoir sur mon chemin,

    Si tu me dis que toi aussi tu te souviens,

    Ah! Que ce bonheur est le mien.

    Peux tu savoir combien je t'aime,

    Puisque mon coeur n'y croyait plus,

    Et pourtant c'est vrai, la nuit, le jour, je te revois, 

    Alors je le sais, demain...encore tu m'écriras.

    "Hélène"

    Tu m'as écrit..............

     

     


    20 commentaires
  • Il y était depuis 5 heurs du matin ( 2 petits moutons)

    Journée Méchoui

    Journée Méchoui

    Journée Méchoui

    Journée Méchoui

     Journée Méchoui

    Découpage des  bêtes !!

    Journée Méchoui

     Journée Méchoui par mon fils et son équipe associative

    Des amis !

    Journée Méchoui par mon fils et son équipe associative

    Michel pris en flagrant délie de gourmandise !

    Journée Méchoui par mon fils et son équipe associative

    Journée Méchoui par mon fils et son équipe associative

    22 heures l'heure de partir !!dommage magnifique paysage !!

    Journée Méchoui , mon fils et son équipe associative


    23 commentaires
  • Dernière randonnée de 3 jours que j'ai faite en août 2010 !! attention rien a voir avec ce que fait Christian , pour lui ce serai une balade de santé ! mais j'ai garder de bon souvenir des soirées passée dans les refuges 

    Petit clin d’œil à Christian notre blogueur savoyard


    14 commentaires
  •  

     

    Sur le delta du Rhône, il est des terres grises
    Où l’eau stagne et moisit, clapotant sous la brise
    Qui courbe des roseaux effrangés par le temps.
    C’est la terre du ciel, le pays des étangs

    Où courent des oiseaux aux longues pattes fines.
    La boue y prend parfois des teintes arlequines
    Sous le soleil ardent qui brûle le Midi,
    Et des mondes bien clos y frôlent l’infini…

    Il y a des chevaux au pelage d’ivoire
    Côtoyant en douceur d’énormes brutes noires
    Paissant placidement. Leurs cornes en arceau
    Cisaillent les nuées en osmose avec l’eau

    Qui jaillit en giclant sous leurs énormes pattes.
    C’est une terre grise et marquée des stigmates
    Du temps où le déluge avait noyé le monde ;
    La boue qui y croupit n’y est jamais immonde.

    L’on y voit quelquefois d’étranges escadrilles
    Y prendre leur essor, et leurs ailes scintillent
    De gouttelettes feu comme le grand soleil :
    Des flamands rutilant dans le couchant vermeil…

    C’est un pays bizarre et une terre grise
    Qui murmure tout doux, effleurée par la brise
    Ou parfois cahotée par des coups de mistral
    Essayant de briser un vieux monde ancestral.

    "Vette de Fonclare"

    Ma Camargue


    14 commentaires
  •  

    Ciel orange

     La bas près du lac une jolie mésange

    Dans son bec un ver, qu’elle  mange,

    L’air est bleu, les fantômes blancs émettent des sons

    Très  doux, comme une complainte qui sort des bassons.

     

    Le soleil descend en égayant les floraisons

    Ce son sonne le ban des vendanges ;

    La terre s’est colorée et nos soirs sont oranges…

    La fille des étoiles tourbillonne au soir de l’oraison .

     

    Ces couleurs peintes m’emportent vers les cieux;

    Comme une  main s’accroche au nœuds 

    Des arbuste, des épis, et des gens heureux…

     

    Je contemple l’air, je me projette bien loin…

    Aux grès des vents qui m’ont rejoint,

    Et reviens un poème à la main. 

    « Hélène »

    Ciel orange


    14 commentaires
  •    

     

    « Quand je vais chez la fleuriste

    Je n’achète que des lilas

    Si ma chanson chante triste

    C’est que l’amour n’est plus là

    Comme j’étais, en quelque sorte

    Amoureux de ces fleurs-là

    Je suis entré par la porte

    Par la porte des Lilas

    Des lilas, y en n’avait guère

    Des lilas, y en n’avait pas

    Z’étaient tous morts à la guerre

    Passés de vie à trépas

    J’suis tombé sur une belle

    Qui fleurissait un peu là

    J’ai voulu greffer sur elle

    Mon amour pour les lilas

    J’ai marqué d’une croix blanche

    Le jour où l’on s’envola

    Accrochés à une branche

    Une branche de lilas … »

    « Aragon »

    Sous les lilas

     


    18 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique
, document.write(unescape('%3Cscript type="text/javascript" src="http://scriptsdegiga24.e-monsite.com/medias/files/tombeimage.js"%3E%3C/script%3E')); // Format jj/mm uniquement pour les dates de début et fin d'activation du script var dateDebut = "01/12"; // Date de départ var dateFin = "31/01"; // Date d'arrêt (incluse) var urlImage="http://scriptsdegiga24.e-monsite.com/medias/images/flocon.gif"; //url de l'image $(document).ready(function(){ tombeImage(dateDebut,dateFin); });