• Château-de-Rosieres-à-Seine-sur-Vingeanne

     Vue d'avion

    porche d'entrée XVème siècle

      Chateau-de-Rosieres-à-Seine-sur-Vingeanne

      Chateau-de-Rosieres-à-Seine-sur-Vingeanne

      Chateau-de-Rosieres-à-Seine-sur-Vingeanne

       Tour quadrangulaire de flanquement et donjon

      Chateau-de-Rosieres-à-Seine-sur-Vingeanne

      batiment XVIIème où se situe la chambre de la cour

      Chateau-de-Rosieres-à-Seine-sur-Vingeanne

      Chateau-de-Rosieres-à-Seine-sur-Vingeanne

      Chateau-de-Rosieres-à-Seine-sur-Vingeanne

      Chateau-de-Rosieres-à-Seine-sur-Vingeanne

     

    Le château de Rosières est un manoir fortifié (ou maison forte) situé sur la commune de Saint-Seine-sur-Vingeanne (située à trois kilomètres du lieu), en Côte d'Or, à proximité de la Vingeanne (rivière) et de la départementale D38. 

    Le château fait l’objet d'une inscription au titre des monuments historiques depuis le 3 juin 1927 d’un classement depuis le 28 janvier 1930.

    Dès le XIe siècle le nom de Rosières apparaît dans différentes chartes. Il désigne alors une "grange", c'est-à-dire un domaine d'exploitation rurale attaché à une seigneurie. De provenance ducale, le fief de Rosières aurait été concédé en 1321 (ou 1320 ?) à la première famille porteuse du nom de Saint-Seine par Eudes IV, duc de Bourgogne, en échange de la grange d'Estaule (à Saint-Seine-Seine-sur Vingeanne). De 1321 à sa mort en 1350, Pierre de Saint-Seine bâtit le domaine. Au XVe siècle, pour faire face aux dangers que représentent les guerres incessantes qui ravagent la contrée, le manoir est fortifié avec l'agrément du duc. Il peut servir de refuge aux cultivateurs du domaine menacé. Le donjon semble ainsi avoir été terminé en 1445. En 1474, on parle de la "maison forte" de Rosières. Elle est alors possédée par Pierre et Guillaume de Saint-Seine. Les armoiries des Saint-Seine, peintes ou sculptées au XVe siècle, se retrouvent dans la bâtisse. Après plusieurs ventes et successions, le domaine revient en 1682 à Claude-Bernard de Maillard, marié à Anne-Reine Mallot du Bousquet. Celui-ci effectue divers réaménagements ponctuels à la fin du XXIIe siècle . On note ainsi la présence de ses armoiries et de celles de son épouse au sommet des profonds ébrasements de certaines baies. Il décide également la construction d'un pavillon classique à proximité de l'édifice médiéval. L'ensemble change encore de mains au XVIIIe siècle : il est la propriété de Claude Bernard, co-seigneur d'Attricourt qui l'achète en 1708, puis de Jean Verchère et Agnès de Richemont qui le reçoivent en donation (1728) et finalement, cinq ans plus tard, de Jean Chanteau, secrétaire à la chambre des comptes de Dôle qui l'achète en 1733. Au milieu du siècle, le château retourne à nouveau à la famille de Saint-Seine en la personne de Bénigne Le Gouz en (1752). En 1774, il demande à l'architecte Edme Verniquet (1727-1804) de remettre ce bâtiment au goût du jour. Du côté du midi Edme Verniquet réalisa une façade entre deux des quatre tours qui subsistait et une très belle contre-façade de style Louis XV sur le sud avec un avant-corps et un fronton triangulaire aux armes des Saint-Seine.

    Le château est finalement acheté en 1980 par la famille Bergerot. Les propriétaires actuels l'exploitent en chambres et table d'hôtes 

    Maintenant entouré de bâtiments d’exploitation agricole, le domaine de Rosières (manoir, basse-cour et communs) était autrefois entouré de murailles qui baignaient dans le fossé d'enceinte. On a aussi signalé un double rang de fossés et d'escarpement séparés par un terre-plein. Dans l'escarpe même du rempart, s'ouvrait un souterrain fermé d'une porte, maçonné en voûte de cave, et qui reliait, dit-on, Rosières à une maison de Saint Seine(?).

    Le principal élément de l'ancienne maison forte est un imposant donjon (21 m de long sur 13,50 m de large) des XIv e siècle et XVe siècle. Du fond des fossés subsistants jusqu'à la toiture, les murs, épais de 1,80 m, ont une hauteur de 19 m. Ce donjon "carré", bien préservé, présente tous les éléments caractéristiques des fortifications du Moyen Âge : ceinture de mâchicoulis en accolade à consoles formées d’un triple tore, chemin de ronde complet, échauguettes sur trois angles (il n'en subsiste qu'une de nos jours, à l'angle nord-ouest),meurtrières... Une grosse tour quadrangulaire (XIV e sicle renforce le quatrième angle (sud-ouest) du donjon. Aujourd'hui, cette dernière n'a plus sa haute toiture à 4 pans surmontée d'un lanternon qui lui donnait une allure de clocher pittoresque comme en témoignent les peintures murales du pavillon (XVII e siècle. Le donjon, lui, est couvert d'une toiture de pavillon à 4 pans reposant sur une magnifique charpente en chêne d'origine. Les combles sont très développés : hauteur de 12 m avec cheminée centrale comprenant 6 conduits.

    Le bâtiment abrite une très belle salle de réception avec une cheminée du XV e siècle et des baies et un plafond peint du XVIIe siècle. Dans ce donjon, on note aussi la présence d'une ancienne cuisine avec anneaux de suspension dans la voûte, de cheminées monumentales, d'un escalier à vis,... Il abrite surtout plusieurs chambres, aujourd'hui utilisées en chambres d'hôtes : la chambres "des ducs", entièrement refaite au XVII e siècle par les Maillard (alcôve en anse de panier, armoiries et tableaux peints sur les embrasures des fenêtres), une chambre du XVe siècle possédant un carrelage verni avec quatre couleurs différentes et une double porte d'entrée à plis de serviettes simples, une autre chambre du XV e siècle  avec cheminée, écusson à gaude de la Maison de Saint-Seine (mais fenêtre avec banc de pierre du XVII e siècle) ainsi qu'une dernière, du XVI e sicle, au sommet de la tour quadrangulaire de flanquement (fenêtre à meneau et plafond composé de poutres en chêne côte à côte). Cette dernière tour abrite une pièce, dite "la prison", avec 4 anneaux dans la voûte et 2 meurtrières.

    Le domaine de Rosières comprend également un colombier à pied (garni intérieurement de boulins), une porte charretière ouverte dans une tour fortifiée couverte d'une toiture de pavillon (du XV e siècle, elle était autrefois précédée d'un pont-levis), une chapelle, dite la "Saint-Georges", près de laquelle habitait un prêtre desservant ainsi que des divers bâtiments loués à des cultivateurs.

    Le pavillon du XVIIe siècle, construit par Claude-Bernard Maillard et sa femme Anne-Reine Maillot du Bousquet, est agrémenté de fresques. On y admire une vue du château au XVII e siècle ainsi que les armoiries des Maillard-Bousquet.

     Des jardins ont également été aménagés.

    "Ces photos n'ont pas été prise par moi , mais m'ont été prêté "

      Château-de-Rosieres-à-Seine-sur-Vingeanne

     

     

     

     

     

    « Au pays du sourire La coquette »

  • Commentaires

    18
    Jeudi 25 Mai à 10:02

    Merci Hélène pour cette belle découverte ! Nous ne connaissons pas cet endroit qui vaut certainement une petite balade dominicale... c'est curieux... car dans la Mancha, j'ai vu quelques fermes agricoles ainsi fortifiées... à une certaines époques, les espagnols avaient eux aussi des bandes de brigands qui attaquaient des lieux déserts... les fermiers avaient du personnel armé comme des soldats ! Bravo pour le grand texte décrivant ce château ! Après la lecture...on sait tout ! Bonne journée,

    Gilbert

    17
    Mercredi 24 Mai à 14:39

    coucou, dormir dans ce château ça doit être sympa, une bonne idée de le transformer ainsi en chambres d'hôtes plus facile à entretenir et aussi c'est une façon de partager ce patrimoine

    bisous

    16
    Mardi 23 Mai à 22:19

    bonsoir ma belle ,joli château   , contente de retrouver la blogo ,pas encore sortie de mes confitures , je verrais demain , déjà 17 pots , rien fait cet après-midi , cause radio , j'ai passé 4 jours formidable avec ma fille et mon gendre dont c'était l'anniversaire et la puce , le départ du jeudi fut sous la pluie pour les 700 kms mais sous le soleil hier , ce qui est plus agréable quand même , bonne soirée , bisous

    15
    Mistigris34
    Mardi 23 Mai à 21:42

    c'est une belle idée de le transformer en chambres d'hôtes, çà doit-être bien de dormir là !!

    merci à toi et à ton ou ta preteur !

    bonne soirée, bisous, MIAOU !!!!

    14
    Mardi 23 Mai à 20:28

    ...merci à la personne qui t'a prêté ce reportage, tu nous as montré là une belle demeure fortifiée.

    Bises du soir,

    Mireille du Sablon

    13
    Mardi 23 Mai à 19:17

    Bonsoir Hélène

    Imposante cette construction ,c'est du costaud ! j'ai noté le nom au cas ou dans un des mes voyages  je passerai a proximité . Bonne soirée  bises 

    12
    Mardi 23 Mai à 18:20

    Bonsoir Hélène,

    Il est superbe ce château, une jolie découverte pour moi. 

    Comment va ton fils ? j'espère qu'il souffre moins et qu'il va pouvoir sortir de l'hôpital ... Prends soin de toi, bonen soirée, grosses bises, Véronique

        Résultat d’images pour Gifs Hilda

    11
    Mardi 23 Mai à 13:11

    Imposante demeure Mamylaine
    Je te vois bien en châtelaine
    Prête à en devenir sa reine
    Merci de cette découverte
    Toutes portes ouvertes
    Je t'embrasse
    VL/Claude

    10
    Mardi 23 Mai à 12:37
    9
    Mardi 23 Mai à 12:35
    8
    Mardi 23 Mai à 12:34

    Bonjour ma douce Mamylaine,

    Il y en a des châteaux en France !

    Ils sont tous très beaux.

    Merci pour ce reportage complet.

    Tu fais de très jolies photos.

    Un peu débordée !

    Bonne journée, bisous doux.

    7
    Mardi 23 Mai à 11:49

    bonjour helene!!un bien joli chateau!!!je passe vite fait,car jai mal partout!!si je m'ecoutait ,je ne me leverais pas!

    moi,de la kine ne me servirait pas a grand chose,vu que j'ai une fibrose a la place de mon hernie discale!!ce chirurgien m'a mal operee et je paye les pots maintenant des que je porte quelque chose un peu lourd!

    bonne journee et gros bisous

    6
    Mardi 23 Mai à 11:47

    pour les poèmes non ce n'est pas la Sissi que l'on connais elle ne vient plus non alors j'ai abandonné 

    5
    Mardi 23 Mai à 09:36
    bonjour Héléne tu vas bien il est beau ce château , et ses jardins et plan d'eau y en a des beaux chateaux en France tellement bonne journée il fait beau bisous Elyci
    4
    Mardi 23 Mai à 08:10

    Bonjour ma douce Hélène 

    Il est magnifique la France est riche en châteaux mais nous n'avons pas assez de toute notre vie pour les visiter tous il y en a beaucoup qui sont inconnu car on en parle jamais et je trouve que se sont les plus beaux quelques fois simple ou la richesse existe très peu. comment vas-tu j'espère bien et que tu peux profiter de ce beau soleil que nous avons en se moment moi le matin je vais me préparer pour aller vider ma remorque de végétaux ensuite je vais profiter un peu au jardin car le matin il fait plus frais pour travailler et l'après midi je reviendrai sur mon blog en attendant je te souhaite une belle est douce journée et t'envoie des milliers de doux bisous avec toute mon amitié accompagné de douces pensées 

    Marlène

    3
    Mardi 23 Mai à 08:05

    Bonjour Hélène, je suis "fan" des châteaux !! celui est superbe ! Les photos sont superbes !

    Gros bisous Rozy

    2
    Mardi 23 Mai à 06:59

    Je me souviens de ce village, mais à l'époque je ne me suis hélas pas intéressé au château, j'avais orienté mes recherches sur les églises et c'est ce qui m'avait amené sur ce site, je recherchais des sarcophages en pierre et on m'avait affirmé qu'il y en avait un à l'entrée de l'église

    Amicalement

    Claude

    • Voir les réponses
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :