•  

     

    Île St Marguerite

     

    Mandelieu

     

    Au large de Theoule

    Au dessus de Theoule, dernière villa

     

    Barre rocheuse au dessus des gorges du loup couverte de neige 

     

    Relay au dessus de St Vallier

    Photos prises au zoum

    ****†***********

    Dimanche pluie et vent pas de photos

     


    16 commentaires
  • !

    Puis à 9 heures

    Levé du jour ce matin vu de ma chambre à cannes

     

    Levé du jour ce matin vu de ma chambre à cannes

     

    Bon weekend à tous et à toutes 

     


    13 commentaires
  •  

     

     

    Au sud du village de Besse sur Issole,ce promontoire d'une altitude de 635 m,  été occupé dès la préhistoire,il  accueilli dès le VI e siècle, l'évêque de St Quinis il y  séjourna La date de la construction de la chapelle reste incertaine. On sait qu'au XVII e siècle elle est en ruine et qu'elle sera reconstruite pour accueillir une relique du Saint (sa mâchoire). De 1646 à 1778 le site est confié à des religieux.

    Aujourd'hui les reliques de St Quinis sont dans l'église paroissiale de Camp la Source. Mais des processions ont encore lieu régulièrement.

    *******************************

     


    6 commentaires
  • Photos prises au mois de juin

    À défaut de ne pas pouvoir prendre des photos en ce moment !!vu le beau temps en voici quelques unes que j'ai prise en juin !


    10 commentaires
  • Photos prises le 2 janvier 2018

    Photos prises le 2 janvier 2018

    Photos prises le 2 janvier 2018

    Photos prises le 2 janvier 2018

     

    JPhotos prises le 2 janvier 2018

    Photos prises le 2 janvier 2018

     

     

     

    Photos prises le 2 janvier 2018

     

    Promenade au dessus de chez mon amie le 2 janvier ,en dessous Besse sur Issole ,au loin les montagnes enneigées au dessus du haut Var . Coucher de soleil au dessus de sa propriété. Excusez la présentation je le fait sur ma tablette !!! Je n'ai même pas eu le temps de signer. 

    À regarder en cliquant sur les photos ,on voit mieux !

    **********************


    21 commentaires
  • Cassis (Carcisis portus à l'époque romaine, ier siècle av. J.-C.) est une commune du département des Bouches-du-Rhône et de la région administrative Provence-Alpes-Côte d'Azur. Elle est caractérisée par les falaises et les calanques présentes sur son territoire et par les vins de Cassis (blanc, mais aussi rosé) produits dans la région. Le tourisme joue un rôle important dans l'économie de cette commune.

    La devise provençale de la commune attribuée à Frédéric Mistral est « Qu a vist Paris, se noun a vist Cassis, n'a rèn vist », ce qui signifie « Qui a vu Paris et pas Cassis, n'a rien vu »1.

    Ses habitants sont appelés les Cassidains, du provençal cassiden, qui peut avoir une origine ligure

    Relief

     Le cap Canaille, situé entre Cassis et La Ciotat culmine à 363 mètres. Il fait partie des falaises Soubeyranes qui joignent Cassis à La Ciotat. Ces dernières constituent les plus hautes de France et figurent parmi les plus hautes falaises maritimes d'Europe. Ces 11 km de côtes ont 2 sites classés : le massif des Calanques depuis 1975 et le cap Canaille depuis 1989. Ces deux sites et la ville sont visibles du haut de la route des Crêtes reliant Cassis à La Ciotat. Au nord-est le mont Gibaou, le plus haut point de la commune, domine de ses 398 mètres le bois Marcouline et les vignobles de Cassis.

    Cassis (bouches du Rhone)


    13 commentaires
  • Au coeur de Dijon sur 3 hectares, jardin botanique, jardin des simples, arboretum et parc. Ensemble paysage pédagogique exceptionnel. Nouveauté : la roseraie de l'Arquebuse qui se décline à travers l'histoire de la rose, une explication horticole du classement des rosiers, un hommage aux grands rosiéristes du XXe siècle, une série de roses botaniques (sauvages) de divers pays du monde et enfin, les variétés d'hier et d'aujourd'hui liées à la Bourgogne.

    Le Jardin botanique : dans les secrets du monde végétal
    La Parc de l'Arquebuse
    Autour du Muséum, le Jardin Botanique se propose de faire découvrir les beautés et les secrets de la flore. Jardin historique, il doit son nom aux arquebusiers qui venaient s'entraîner au tir à l'arquebuse au XVIe siècle. Jardin souvenir, il rend en hommage à B. Legouz de Gerland qui fonda en 1771 le premier jardin botanique, transféré en 1833 en son lieu actuel.

    La Roseraie de l'Arquebuse
    L'ancienne roseraie du jardin de l'Arquebuse, réalisée par Monsieur Capitaine, ancien directeur du service des espaces verts de la ville de Dijon, a été remplacée dans les années 1970 par un jardin de plantes médicinales. Malgré le vif intérêt de cette thématique, l'absence d'une roseraie au sein du Jardin botanique était regrettable, d'autant plus que de nombreuses obtentions ' Buatois ', donc dijonnaises, étaient conservées dans ce lieu protégé dédié à la rose !
    C'est ainsi que la Municipalité de Dijon a souhaité redonner à la rose son titre de noblesse en lui réservant un espace poétique au sein du Jardin des Sciences de l'Arquebuse. Ce nouvel espace, La Roseraie de l'Arquebuse, ouvert au printemps 2006, reprend ainsi ses droits dans ce lieu presque intime et se propose de faire découvrir la rose dans tous ses états...

    Flore de Bourgogne
    Sa disposition est celle d'un jardin à la française avec des plates bandes bordées de petits buis. Il s'organise aujourd'hui autour d'une thématique précise, axée sur la flore de Bourgogne, organisée par milieux. L'arboretum comprend des essences d'arbres du monde entier. Avec une signalétique attrayante et moderne, toutes les clés de lecture du jardin (classification, détermination, composition d'une plante, explication des différents milieux...) ainsi que des données sur l'histoire de la botanique, sont fournies au public.

    Une autre idée des anatidés
    Répartie sur les plans d'eau du jardin, une exceptionnelle collection vivante d'anatidés réunit la plupart des canards sauvages d'Europe.

    Dans tous les sens
    Un parcours multisensoriel adapté aux déficients visuels est mis en oeuvre dans l'ensemble du Jardin des Sciences, également équipé d'aires de jeux pour enfants, et d'un théâtre de verdure.

    Orangeries festives
    La grande et la petite Orangeries, situées dans le parc de l'Arquebuse, accueillent des événements artistiques ou festifs tout au long de l'année sur des thèmes en relation avec les sciences.

    Nouveauté : Un jardin pour tous
    Venez dès à présent découvrir ce parcours tactile. Une promenade dans l?Arboretum est proposée, accessible aux déficients visuels, qui leur permettra, grâce à une signalétique adaptée et un discours émis par audio-guides, de découvrir 10 arbres particuliers par leur toucher, leur histoire, leur tronc ou leur écorce.

    A partir de juin, La Ville de Dijon fait le buzz en accueillant plus d?un million et demi d?abeilles citadines dans ses parcs et jardins et en terrasses d?immeuble. Ces insectes pollinisateurs, qui jouent un rôle essentiel en matière de biodiversité, trouveront refuge dans trente ruches disséminées près du rucher historique de la Combe à la Serpent, dans les parcs de la Toison d?Or et de la Colombière, et au Jardin des Sciences. Deux ruchers seront également installés sur les toits de l?Auditorium et de la caserne des pompiers (SDIS rue du Transvaal).

    Cultiver sa biodiversité
    La biodiversité définit le monde vivant, dans toute sa variété et sa diversité. La prise en compte de la « nature urbaine » est une donnée récente. De nombreuses espèces animales et végétales sauvages sont présentes en ville, mais leurs effectifs sont souvent réduits. La fragmentation et la raréfaction des espaces propices fragilisent cette biodiversité. Pourtant, cette dernière est un indicateur pertinent de la qualité de l?environnement urbain et est une composante essentielle du développement durable. Le Jardin des Sciences coordonne, à l?échelle de la collectivité,
    un programme qui vise à sensibiliser la population dijonnaise à la biodiversité urbaine, et plus particulièrement au rôle des insectes pollinisateurs. Ce projet porte sur la connaissance et la sauvegarde de ces abeilles sauvages et domestiques, syrphes, bourdons et papillons du territoire, à partir de l?Observatoire participatif et culturel et à travers des activités éducatives : suivi photographique, mise en place d?une « prairie fleurie » composée de plantes autochtones au Jardin de l?Arquebuse, ateliers de fabrication « d?hôtels à insectes pollinisateurs ».

    Le jardin de l'Arquebuse à Dijon


    9 commentaires
  • Mes vœux d'amour et d'amitié.

     

    L’année se renouvelle

    À l'aube d'un nouvel horizon

    que vienne l'étincelle

    De vos plus belles résolutions.

     

    Gardez précieusement vos rêves 

    qu’ils poursuivent leurs chemins

    Pour se dessiner dans la sérénité.

    A chaque lendemain

     

    Pour cette nouvelle année

    Recevez mes  vœux d'amour et d'amitié

    Aux personnes chères à mon cœur

    Je souhaite le plus grand bonheur.

     

    Et vous personne inconnue 

     Seules, que le vie n’a pas soutenue

    Je  souhaite qu’un peu de douceur 

    Vienne combler votre cœur 

    « Hélène »

     

    Tous mes voeux pour cette nouvelle année

    Tous mes voeux pour cette nouvelle année

     

     


    13 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires
, document.write(unescape('%3Cscript type="text/javascript" src="http://scriptsdegiga24.e-monsite.com/medias/files/tombeimage.js"%3E%3C/script%3E')); // Format jj/mm uniquement pour les dates de début et fin d'activation du script var dateDebut = "01/12"; // Date de départ var dateFin = "31/01"; // Date d'arrêt (incluse) var urlImage="http://scriptsdegiga24.e-monsite.com/medias/images/flocon.gif"; //url de l'image $(document).ready(function(){ tombeImage(dateDebut,dateFin); });