• Souvenirs de jeunesse ...........

     

     Le temps d’une vie !

    Où est donc passé le temps de notre jeunesse ?

    Où sont donc passés avec lui ces beaux jours?

    Où le cœur innocent inondé de tendresse

    Croyait que notre destin serait un doux parcours !

     

    Nous partions insouciants dans le lointain

    En ne pensant pas du tout aux lendemains,

    Nous vivions nos heures de bonheurs jusqu’à la lie…

    Avant que tous nos beaux rêves fassent place à l’oubli. 

     

    Il s'est perdu ce temps, un peu plus tous les jours, 

    A disparu au loin sans un mot et sans cesse…

    Nous ne reverrons plus ce temps plein de promesses

    Aux yeux pailletés d'or de nos tendres amours !

     

     Dans mes belles pensées j'essaie de retrouver

    Ce temps au combien aimé de nos belles  années ;

    Mais, tristesse à jamais, je n'ai pu le surprendre

    Avec toutes ces années, a filé sans m’attendre !

     

    Au fond de ma mémoire reste le souvenir

    D‘un cristal pur, léger comme le zéphyr

    Des beaux instants si doux, qui ont su embaumer

    Ce temps si délicieux de nos jeunes années!

    « Hélène »

    Écrit en 2007 

    Souvenirs de jeunesse ...........

    « Le sable La cascade du Morel Savoie (un peu de fraîcheur par ce temps de canicule) »

  • Commentaires

    13
    Mercredi 3 Octobre à 17:48

    Bonsoir chère Hélène

    Un poème très nostalgique du temps qui passe si vite. Hélas, hélas ils ne reviendront plus ces moments de bonheur...
    Belle soirée et bises savoyardes

    12
    Dimanche 29 Juillet à 09:54

    La création du jour

    Bonjour Hélène,

    la chaleur devient pénible car il fait aussi chaud la nuit... Quelle horreur !...

    Bonne journée au frais.. Gros bisous

    11
    Samedi 28 Juillet à 21:28
    Floralie

    Bonsoir ma douce Hélène,

    Hier soir nous avons eu un peu de grêle ça nous a fait du bien !

    Ta création est divine, avec ton sublime poème, bravo à toi ma douce Hélène, gros gros bisous, bonne soirée & bonne nuit !

    10
    Samedi 28 Juillet à 10:41

    Bonjour Hélène !

    Je reviens ici suite à ton passage chez moi, au sujet de mon commentaire laissé chez toi… tout le monde aura compris que je plaisantais quand j'ai écrit : concurrence déloyale… ce n'était que de l'admiration pour ce beau travail de cet écrit poétique ! loin de moi l'idée de te jalouser…je ne suis nullement un poète, qu'un petit versificateur qui se fait d'abord plaisir, et bien au contraire, ce n'est pour moi qu'une incitation à m'y remettre sérieusement en cette période d'absence d'inspiration dans ce domaine et aussi dans mes dessins… pour continuer de tout faire pour m'améliorer… et dieu sait qu'il y a encore beaucoup de chemin à parcourir pour n'arriver même pas à la cheville des grands maîtres dans ces deux arts ! ensemble, nous pouvons au moins nous inciter à toujours mieux faire et à nous faire plaisir dans nos créations ! c'est surtout ça l'essentiel ! 

    Bonne journée

    Gilbert

    9
    Samedi 28 Juillet à 09:48

    La création du jour

    Bonjour Hélène, un petit coucou avant qu'il ne fasse trop chaud.

    Bonne journée, gros bisous

    8
    Vendredi 27 Juillet à 21:00

    bonsoir ma belle , en effet , ou est notre jeunesse , ou l'on ne se souciait de rien , on prenait la vie comme elle venait et on respectait tout le monde contrairement à aujourd'hui  ,comme tu dis , fait trop chaud , demain , un peu de pluie , ça ne fera pas de mal , car ,là , c'est trop , bonne soirée , bisous

    7
    Vendredi 27 Juillet à 15:34

    ..notre jeunesse est passée sans doute beaucoup trop vite. Il nous reste les souvenirs à jamais dans nos pensées...

    Bises du jour,

    Mireille du Sablon

    ...cette chaleur devient intenable mais que faire si ce n'est rester enfermée...

    6
    Vendredi 27 Juillet à 15:14

    bonjour Hélène

    je t'imagine avec la clim !! moi ça va, même la nuit je garde le drap.

    Très enjoué ce poème, plein de regrets quand même d'une autre époque, pas si lointaine mais si différente de celle de nos jeunes !!

    Tu étais très inspirée

    bisous

    5
    Vendredi 27 Juillet à 14:52

    Bonjour Hélène,

    Oui la jeunesse file mes les souvenirs sont là ... toujours.

    Bonne journée, grosses bises, Véronique

    4
    Vendredi 27 Juillet à 10:17

    Hello l'amie Hélène… tu me fais une concurrence déloyale !  Lol ! je suis même agréablement surpris par cette belle création poétique...eh ben dis donc, très belle poésie de notre belle jeunesse ! tu as su écrire ce temps merveilleux qui est passé bien trop vite… tout au moins à mon goût ! 

    Bonne journée en restons bien au frais, si c'est possible !

    Gilbert

    3
    Vendredi 27 Juillet à 10:11

    La création du jour

    Bonjour Hélène,

    quelle belle création pour orner ton poème, c'est joliment rédigé...

    Hier soir le ciel s'est voilé, le tonnerre a grondé

    et il n'est pas tomber une seule goutte d'eau.

    Quelle chaleur encore ce matin, déjà 27° et pas d'air...

    Bonne journée au frais si possible.. Gros bisous

    2
    Vendredi 27 Juillet à 09:19

    Le temps file, mais les souvenirs restent, à nous de les faire perdurer

    Amicalement

    Claude

    1
    Vendredi 27 Juillet à 08:02

    Bonjour douce poétesse 

    Waouhh quel beau poème et ta création me fait pensée à nos tendres années en scooter une jeunesse certaines plus belle, plus respectueuse que de nos jours, une jeunesse ou d'un petit rien on s'amuser très bien ou l'on ne s'acharnais pas sur n'importe quoi et ou nous respections le services d'autres nous vivons dans un monde de fou et de violence maintenant ou cela va nous mener. je vais te souhaiter une douce journée et un doux weekend bien au frais moi en compagnie de mon ventilateur comme tout les jours je ne le quitte plus je suis complètement HS je n'ai jamais autant souffert de la chaleur c'est un mystère. je dépose de doux bisous avec toute mon amitié tendresse 

    Marlène

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :